ESPRIT répond à l’Ordre des Ingénieurs tunisiens

L’École supérieure privée d’ingénierie et de technologie (ESPRIT) n’a pas manqué de répondre au communiqué  de l’Ordre des Ingénieurs tunisiens qui a annoncé qu’il n’inscrira  à son tableau que les diplômés de cinq écoles privées. ESPRIT ne figure pas parmi les cinq écoles privées sélectionnées. 

Ainsi ESPRIT a appelé  le Conseil de l’Ordre des Ingénieurs à revenir sur ses déclarations portant préjudice à la réputation d’ESPRIT et à ses diplômés, faute de quoi il sera fait recours à toutes les instances compétentes pour faire respecter la loi et les droits de ces derniers.

De même, la direction de l’école d’ingénieurs a rappelé que  « l’habilitation des établissements universitaires et la reconnaissance des diplômes qu’ils délivrent sont du ressort exclusif du Ministère de l’Enseignement Supérieur ». Elle a en outre précisé que la valeur scientifique de ses  diplômes est en conformité avec tous les critères stipulés par la réglementation en vigueur et en particulier le cahier des charges du ministère.

De plus, ESPRIT dispose d’une accréditation que nulle école privée ou publique ne possède :  « Depuis 2014, ESPRIT est la seule Ecole d’ingénieurs tunisienne- publique ou privée – dont les diplômes sont accrédités par la Commission française des Titres d’Ingénieur (CTI) conformément au standard européen EUR-ACE (European Accreditation of Engineering Programs) »

Quoi qu’il en soit,  renchérit la direction d’ESPRIT, « le statut du Conseil de l’Ordre des Ingénieurs lui ffait obligation d’inscrire tout ingénieur porteur d’un diplôme délivré ou reconnu par l’Etat, et a fortiori lorsque celui-ci bénéficie de surcroît d’une accréditation internationale ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here