Pharmacie centrale : l’endettement enfle

Pharmacie centrale Tunisie Déficit record

500 millions de dinars, telles sont les dettes de la Pharmacie centrale. Quant à l’endettement des hôpitaux, il atteint 266 millions de dinars, indique le ministre de la Santé publique, Samira Marai, lors d’une séance d’audition devant la Commission de la santé relevant de l’ARP. 

La ministre a indiqué que les établissements de santé publique souffrent de deux principaux maux, à savoir l’encombrement et le manque d’effectif, tout en déplorant le faible rendement des hôpitaux et des centres de santé de base estimé à 15%.

Par ailleurs, le ministère de la Santé a déjà préparé un programme ambitieux au profit des régions intérieures afin d’équiper les établissements de santé en moyens et matériels nécessaires.

Le programme prévoit le recrutement de 120 médecins spécialistes dans 24 hôpitaux , un programme spécifique pour la lutte contre les maladies chroniques ( 24MDT), l’acquisition de dix machines pour le traitement des eaux utilisées lors de la dialyse, cinq moniteurs neurophysiologiques, 125 appareils de numérisation des échographies qui  seront destinés à divers hôpitaux et l’aménagement de six salles  pour l’électrocardiogramme, et ce, aux hôpitaux Farhat-Hached (universitaire) de Sousse, Fattouma-Bourguiba de Monastir, Tahar-Maamouri de Nabeul, Mahmoud- Matri de l’Ariana, l’hôpital régional de Tozeur ainsi que l’ Institut Salah-Azaiez.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here