Emrhod consulting : la cote de popularité de Youssef Chahed en légère baisse

Youssef Chahed L'Economiste Maghrébin

“Les intentions de vote des Tunisiens en chiffres”, tel est le thème abordé par le baromètre politique Emrhod Consulting qui a réalisé une nouvelle enquête quantitative. Ce sondage a été effectué sur un échantillon de 1069   personnes sur les 24 gouvernorats. L’enquête a été réalisée entre les 21 et 25 avril 2017.  Si les élections devaient se tenir demain, quelle serait la perception des Tunisiens ? 

D’après le sondage effectué, 16.3% des Tunisiens choisiraient l’actuel président de la République, Béji Caïd Essebsi, qui reste en tête des intentions de vote contre 17.1% en mars. Même s’il recule ainsi de 0.8 point de pourcentage, suivi de Moncef Marzouki  qui arrive second soit 12% ce mois. Quant à la 3 ème position, elle concerne le penseur Safi Saïd avec 7.2% d’intentions de vote. Vient ensuite le porte-parole du Front populaire, Hamma Hammami, avec 7.1%. Quant aux deux derniers dans le classement, il s’agit de Mehdi Jomâa ( 3%) et Mohamed Abbou ( 2.8%).

A la question quel parti politique occuperait la première place si les élections avaient  lieu demain? Les deux partis Nidaa Tounes et Ennahdha arrivent en ex-aequo avec 20% chacun. Quant au Front populaire, il occupe le 3 ème rang avec 9.4% . Viennent ensuite Afek Tounes avec 5.6% , suivi de Harak Tounes el irada à 3.8%, machrou3 Tounes avec 3.4% et enfin UPL avec 1.5%.

Sur un autre volet d’ordre économique, 62.4% des interrogés pensent que la situation économique s’est dégradée au mois d’avril 2017 contre 61.8%  au mois de mars et 65% en décembre et 50.1% en octobre .

Evoquant le rendement du Chef du gouvernement, 37.4% des Tunisiens se disent satisfaits de son travail, contre 39.1% en mars dernier.  Toujours selon le sondage, cette baisse de taux de satisfaction du rendement de Youssef Chahed est due à l’incapacité de calmer les tensions sociales dans plusieurs régions défavorisées comme Tataouine, Le Kef et Kairouan et à apporter des solutions immédiates vu  la gravité de la situation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here