F. Abdelkefi : il y a une forte propagation du corporatisme et du régionalisme

plan

Des discussions parlementaires ont démarré aujourd’hui à l’annexe de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) pour examiner le Plan quinquennal 2016 – 2020 en présence de Mohamed Ennaceur, président de l’ARP et des ministres des Finances et du Développement et de la Coopération internationale.

Le Plan quinquennal 2016 – 2020 vise à appuyer les SICAR, la Caisse des dépôts et consignations (CDC) et la SOTUGAR. Ce plan a pour objectif d’identifier des mécanismes de renforcement de la microfinance et le financement inclusif et solidaire.

La restructuration des banques spécialisées dans le financement des PME, le financement du développement régional et l’appui aux collectivités locales, le renforcement de la décentralisation et la bonne gouvernance sont aussi parmi les axes de ce plan quinquennal.

Fadhel Abdelkefi, ministre du Développement et de la Coopération internationale, a affirmé qu’une approche participative a été adoptée lors de la préparation de ce plan. «  Nous devons développer le secteur bancaire, les assurances et simplifier les législations relatives au marché financier. Nous avons besoin de transparence, de concrétiser l’accès à l’information, de  simplifier les procédures et les textes juridiques », a-t-il ajouté.


La ministre des Finances, Mme Lamia Zribi, a pour sa part souligné que ce plan quinquennal représente une nouvelle structure économique et inclut toutes les régions. Et d’ajouter que le pays souffre de problèmes strucutrels  momentanés . « Ce plan est conçu pour répondre aux demandes sociales, mais nous devons impérativement réduire les dettes et les contraintes financières afin de concrétiser le développement souhaité », a-t-elle précisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here