Un accord en vue entre l’IVD et l’UGTT

IVD
conférence de presse au siège de l'IVD, présidée par Sihem Ben Sedrine

L’Instance Vérité et Dignité (IVD) signera un accord de partenariat  avec l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), et ce, le 9 janvier prochain, annonce Mme Sihem Ben Sedrine, présidente de l’IVD, lors d’une conférence de presse tenue, hier, 3 janvier à Tunis.

D’après Mme Ben Sedrine, cet accord permettra à l’Instance d’accéder aux archives – une bonne partie de ces archives a été détruite – concernant les violations des droits de l’homme contre l’Union et ses affilées à travers son histoire. Cet accord de partenariat ne date pas d’hier. C’est à partir du mois d’août dernier  que la concertation et les discussions ont démarré entre l’IVD et l’UGTT sur le contenu de cet accord  et les engagements  de chaque partie signataire.

En outre, l’Instance vise à établir d’autres accords de partenariat avec d’autres institutions à l’instar de l’Ordre national des avocats de Tunisie qui a préparé une commission pour étudier les possibilités de partenariat entre l’Ordre et l’Instance. Un autre accord de partenariat entre l’Université El-Manar et l’Instance devrait être signé au cours de cette année.

Le mois de janvier connaîtra d’autres séances d’auditions publiques. La première séance est prévue pour le 14 janvier :  » Il est normal que la révolution et la chute du régime de Ben Ali soit à l’ordre du jour »,  commente-t-elle. La deuxième séance publique d’audition est prévue pour le 26 janvier et elle sera dédiée à des témoignages et des récits sur le « Jeudi noir » (1978) dont la centrale syndicale a été la première victime. Il sera question de témoignages sur des cas de mort à la suite de la torture et des arrestations arbitraires.

A une question qui porte sur la décision du Tribunal administratif concernant la réintégration de deux membres démis de leurs fonction à l’Instance en octobre 2016 (Lilia Bougerra et  Mustapha Bazaoui),  Khaled Krichi, membre de l’IVD, a indiqué que l’Instance a reçu une notification de la part du Tribunal administratif : «  Nous allons tenir une réunion afin de nous concerter sur les fondements juridiques de cette décision et nous communiquerons par la suite notre décision », explique-t-il.

Les deux membres de l’IVD que le Tribunal administratif a ordonné de réintégrer tiendront une conférence de presse pour exposer leur version des faits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here