Fadhel Sassi : 34 ans ont passé, les camarades exigent toujours la vérité

Fadel Sassi
Fadel Sassi

Janvier 1984 – janvier 2016, 34 ans séparent les deux dates, mais le souvenir du militant du Parti unifié des patriotes démocrates, Fadhel Sassi, persiste chez la gauche tunisienne.

Assassiné le 3 janvier 1984, d’une balle en plein cœur, alors qu’il participait à une manifestation au centre-ville de Tunis, sur l’avenue de Paris, au niveau de l’hôtel International, durant les émeutes du pain, ce militant est une figure emblématique de la gauche tunisienne. Depuis sa disparition tragique, il est passé à la postérité.

Pour rouvrir son dossier, il aura fallu attendre 2016, quand son frère le comédien Jamel Sassi a évoqué  un certain aspect de la tragédie, lors d’une séance publique devant l’Instance Vérité et Dignité. A sa mémoire, le Parti unifié des patriotes démocrates tiendra une manifestation, aujourd’hui, 3 janvier, au centre-ville de Tunis pour lui rendre hommage.

Pour rappel les émeutes du pain ont eu lieu du 27 décembre 1983 au 6 janvier 1984. Elles ont été déclenchées suite à l’annonce du gouvernement de l’époque (Habib Bourguiba) d’augmenter les prix du pain, ce qui avait déclenché des émeutes qui ont été réprimées par l’armée dans le sang, faisant 70 morts selon les sources officielles, quand d’autres parlent de 143 morts et un millier d’arrestations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here