Maghreb: perceptions et attitudes des citoyens à l’égard de l’UE

Selon les résultats d’une enquête menée récemment  par l’Union Européenne (UE), 49% des Tunisiens interrogés ont un avis positif sur l’UE, contre 59% en Algérie et 73% au Maroc.

Ainsi,  54% des sondés en Tunisie disent que l’UE a eu une influence positive sur le développement socio-économique du  pays, contre 46% en Algérie et 76% au Maroc.

Plus d’un répondant sur cinq en Tunisie, soit 23%,  et en Algérie (32%) affirme que l’influence de l’UE a été négative, alors que plus d’un sur dix dans ces pays prétend que l’UE n’a aucune influence sur le développement socio-économique de leur pays.

La même source a dévoilé que 46% des répondants en Tunisie sont les plus optimistes quant à leur situation personnelle d’emploi au cours des 12 prochains mois, contre 53% au Maroc et 39% en Algérie, où l’inquiétude pour le chômage domine.

En ce qui concerne les attentes quant à la situation financière des ménages au cours des 12 prochains mois, 52% des interrogés en Tunisie s’attendent à une amélioration, contre  60% au Maroc et 40% en Algérie.

L’opinion selon laquelle l’UE est un partenaire important fait l’unanimité des répondants dans les trois pays du Maghreb.

A noter que l’enquête de l’UE a été réalisée dans le cadre de la première série de sondages d’opinion, menée dans sept pays partenaires du voisinage sud de l’UE (Tunisie, Algérie, Maroc, Jordanie, Liban, Palestine et Israël) et qui a examiné, entre autres, les perceptions et les attitudes à l’égard de l’UE, le niveau d’information au sujet de l’UE, la prise de conscience du soutien financier apporté par l’UE, ainsi que l’état d’esprit général des répondants dans les pays du voisinage sud, y compris leurs points de vue sur la situation actuelle et à venir sur les plans économique, de l’emploi et de la vie en général.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here