Assassinat de Mohamed Zouari : l’analyse de Bassel Torjmane

Les autorités tunisiennes entament leur enquête pour découvrir qui sont les commanditaires de l’assassinat de l’ingénieur tunisien Mohamed Zouari, âgé de 49 ans, spécialiste de la conception des drones. A qui profite le crime? Sur cette interrogation, Bassel Torjmane, expert dans les affaires des groupes terroristes dans le Grand Maghreb, nous livre son point de vue.

Selon lui, ceux qui ont agi et qui ont commis ce crime, ce ne sont pas des professionnels. Il précise: ” Le Mossad n’aurait pas commis la faute de ne pas prêter attention à la caméra de surveillance qui a repris la scène du crime. Ce qui rend le mystère autour de cet assassinat encore plus déroutant. Trop de questions auxquelles les autorités tunisiennes devront apporter des réponses pour identifier les exécutants et commanditaires. Il est vrai que le dernier assassinat perpétré par le Mossad remonte à 1997, lorsque  Khaled Mechaâel, un des cadres de Hamas avait été abattu en Jordanie et suite aux impairs commis, la réputation du Mossad avait été écornée”.

Il ajoute: “Il est vrai également que la manière de procéder, à savoir le revolver muni de silencieux rappelle celle du Mossad…  Toujours est-il que ce ne sont que des supputations, mais elles méritent de faire l’objet d’une vaste investigation . De plus, les trois nationalités étrangères impliquées, à savoir le Belge et le Suisse écroués ainsi que la pseudo-journaliste hongroise, leurs pays respectifs devront collaborer pour aider à débrouiller cette matasse. S’ils se murent derrière un silence assourdissant, cela signifiera qu’il y a un problème plus grave que l’on ne pensait. “.

Et de conclure : “S’il s’avère que les Israéliens sont derrière cet assassinat, la Tunisie devra saisir la Cour pénale internationale dont elle est d’ailleurs membre.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here