L’Utica s’engage pour la lutte contre les changements climatiques

changement climatique

En marge de la 22ème Conférence des Parties (COP22) de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui se tient actuellement à Marrakech, l’UTICA, représentée par sa présidente Wided Bouchamaoui et son premier vice-président Hichem Elloumi, a signé deux déclarations portant sur la lutte contre les changements climatiques.

La première est une déclaration maghrébine sur le climat et l’énergie, conclue entre les quatre organisations patronales signataires de l’Union Maghrébine des Employeurs (UME).

Cette déclaration maghrébine a été élaborée par l’ensemble des membres du comité de travail de l’UME lors des tables rondes régionales sur l’énergie et le climat organisées en Tunisie à l’UTICA, au Maroc à la CGEM, en Algérie à la CAP et en Mauritanie à l’UNPM et approuvée le 26 octobre dernier lors de la réunion de Bruxelles.

La conclusion de cette déclaration maghrébine est une contribution du secteur privé maghrébin à l’action climatique. Elle réaffirme l’engagement des entreprises maghrébines à appuyer les efforts nationaux d’atténuation et d’adaptation face aux défis des changements climatiques, et ce, en soulignant les besoins des entreprises en accompagnement, en renforcement des capacités, de transfert de technologies et en financement.

La seconde est  une déclaration internationale de Marrakech qui est l’aboutissement de plusieurs échanges et concertations ayant lieu tout au long de l’année. Elle vise à concrétiser l’engagement du monde des affaires dans une lutte coordonnée contre les changements climatiques.

Par cette déclaration, le secteur privé exprime sa disposition à renforcer l’intégration de la problématique climatique dans les  modèles de développement des entreprises et partage le constat des effets et risques des  changements climatiques et de la nécessité de limitation du réchauffement mondial en dessous  de 2°C.

Dans les pays en développement, ajoute la déclaration,  la lutte contre les changements climatiques passera nécessairement par un renforcement des capacités locales dans ce domaine.  Ce renforcement doit concerner toutes les composantes du secteur privé afin que celui-ci  assure son rôle de catalyseur.

A noter que par la signature de ces deux déclarations, l’UTICA confirme son engagement pour une politique  environnementale internationale. Elle réaffirme qu’elle est consciente du rôle essentiel et  important qu’elle peut  jouer aussi bien à l’échelle internationale que  maghrébine en tant qu’associée à part entière avec les autres patronats afin de mettre  en place une politique environnementale durable. Elle réaffirme également son engagement à  consacrer  tous  les moyens nécessaires à la mobilisation des entreprises tunisiennes pour les engager dans une démarche de qualité globale de l’environnement et du développement durable.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here