Visite de Chahed à Paris : priorité à l’économie et à la sécurité

 Le Chef du gouvernement d’union nationale Youssef Chahed effectuera une visite officielle de deux jours (9 et 10 novembre). Il s’agit du premier déplacement dans l’Union européenne depuis sa désignation en août 2016. Que faut-il attendre de cette visite ?

Il s’agit d’une rencontre symbolique ; cette visite en terre française  est perçue comme un témoignage particulier d’amitié entre les deux pays. Les volets  politique, financier et sécuritaire, autant dire les sujets prioritaires,  seront discutés avec les responsables français lors de cette réunion de travail.

La sécurité, les deux parties en conviennent, sera au coeur des discussions. Il s’agira  de renforcer la coopération entre les deux pays, notamment en matière d’échange de renseignements entre la Tunisie, le Maghreb et la France.

« Il est extrêmement important de pouvoir compter sur l’appui de la France dans la lutte contre le terrorisme. C’est pourquoi, il est vital de faire le point sur l’échange de renseignements pour la stabilité de la région, y compris le dossier libyen qui sera abordé lors de cette visite», a déclaré à leconomistemaghrebin.com ce  matin une source proche de la présidence du gouvernement.

Point d’orgue  de cette visite :  la préparation de la Conférence internationale sur l’investissement pour que ce rendez-vous d’affaires soit une véritable réussite. Renforcer et pérenniser la présence de la France  est un atout considérable quant à la profondeur de la relation qui lie les deux pays. Pour rappel, plus de 130 000 emplois en Tunisie sont assurés par des sociétés franco-tunisiennes. « Nous voulons pérenniser ces emplois», nous confie-t-on.

A propos du soutien financier, les discussions porteront également sur la conversion de la dette en investissements et la manière de renforcer  la coopération entre les deux pays, notamment à travers les fonds de soutien de l’AFD très présente en Tunisie.

Evoquant le volet économique,  une centaine de projets – pour une enveloppe globale de 20 milliards d’euros – dont près de la moitié concerne les grands  projets d’infrastructures  publiques :  autoroutes,  port en eaux profondes, méga- stations de dessalement d’eau –  seront déclinés à l’adresse des investisseurs étrangers.  Des entreprises françaises y trouveront intérêt à profiter de ces opportunités. D’autant que certains de ces projets seront réalisés dans le cadre du partenariat public privé( PPP) et le reste  relèvera des IDE.

A son arrivée le 9 novembre, le Chef du gouvernement  recevra les  honneurs militaires aux Invalides. Suivront successivement  un entretien privé avec le Premier ministre français, Manuel Valls, et une rencontre avec le président de l’Assemblée nationale, M. Claude Bartelone.  Signe évident de la portée économique de cette visite,  un dîner-débat sera offert en l’honneur du Chef du gouvernement  par le président du MEDEF. Y participeront, côté tunisien, des figures patronales tunisiennes.

Au second jour de sa visite, le 10 novembre, dans la matinée, le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, sera reçu par le Président, François Hollande, avant de s’entretenir  avec Gérard Larcher, président du Sénat.  Youssef Chahed profitera de sa visite officielle dans la capitale française  pour se rendre  au nouveau pavillon de la  Maison de Tunisie à Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here