Microfinance : Microcred fête sa deuxième bougie

A l’heure actuelle où la classe politique crie haut et fort que l’économie est  minée par le chômage, le microcrédit constitue une des solutions pour combattre le chômage. Devenir entrepreneur requiert du temps et de l’argent. Il est tout à fait possible de se lancer auprès de Microcred, qui a fêté ses deux ans, le 5 novembre 2016.

Près de 6500 entrepreneurs ont créé leurs entreprises au bout de deux ans, grâce à Microcred. « Le potentiel est énorme », affirme Hassen Zargouni, président du Conseil d’administration de Microcred.

Il déclare : « Notre objectif est avant tout aider et servir les micro-entrepreneurs des différents secteurs comme l’artisanat, le commerce et l’agriculture, en leur octroyant des crédits à court-terme couvrant leurs besoins de fonds de roulement. Aujourd’hui, nous sommes à huit agences du nord au sud, en allant de Zahrouni, Ben Arous, en passant par Jendouba, Gafsa et en dernier lieu Sfax ».

Que représente Microcred pour M. Zargouni ? Il s’agit d’ une aventure, tel est le mot d’ordre. Il précise: « Avec Microcred, nous voulons montrer une Tunisie qui travaille.  En effet,  il y a bien un potentiel aussi bien chez les jeunes que chez les femmes et qui nous donne raison d’y croire et voir plus  grand ».

Par ailleurs, Microcred a recruté 200 jeunes collaborateurs qui avaient le seul objectif de s’en sortir et aller de l’avant. En deux ans, l’institution financière a engagé 38 millions de dinars, avec un taux de satisfaction d’environ 93%, pour la simple raison « C’est que le client est roi et ce n’est pas un vain mot », souligne le président du conseil.

Aujourd’hui, Microcred fait  figure d’une success story. « Apporter un réel besoin pour améliorer les conditions de vie des demandeurs est une idée qui fait son chemin », rappelle de son côté Sehl Zargouni, directeur général de Microcred.

Pour lui, les perspectives de Microcred Tunisie sont bonnes. Il s’agit d’un bilan exceptionnel devenu une grande réussite qui se place en premier sur le marché. Il indique que la particularité de la qualité du service se traduit par  la confiance des clients auprès  de Microcred, à travers la rapidité du traitement des dossiers – en l’espace de quelques jours – où un client demandant un crédit le lundi  aura son argent vendredi soit la même semaine et  dont la somme varie entre 200 dinars jusqu’à 20 mille dinars.

Pour bénéficier d’un microcrédit, le candidat doit pouvoir justifier d’un véritable projet de création d’activité, où il sera  suivi par des conseillers qui l’aideront à monter son dossier de A jusqu’à Z. En vue d’obtenir son crédit, Hasna Bouarouj, 1 ère cliente de microcred Zahrouni,  a vu son projet s’étendre. Elle a créé sa société “Rayhanna”, spécialisée dans la vente des robes de mariée, elle est ravie que son projet voit le jour, et nous confie: “Je suis allée les voir, j’ai rempli une demande de crédit. Et j’ai eu satisfaction. Désormais, mon commerce marche bien, je vends des robes de mariée”.

Dans le monde de l’entrepreneuriat, l’idée d’entreprendre est devenu un bon moyen de réussite.  Un phénomène qui prend racine depuis quelques années, après le 14 janvier,  où  il est possible de créer sa startup à partir d’un petit crédit, mais  le tout est dans  l’idée  et le projet. Aujourd’hui, le marché répond présent et les outils et  services financiers mis en place s’avèrent pertinents. Cela dit, il reste à savoir si l’étape suivante est la productivité et le déploiement dans les régions, tel est l’enjeu de Microcred.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here