FTDES : De la nécessité de mettre en place un nouveau modèle de développement

régions Tunisie

Le Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES) vient de publier un « rapport critique » sur le Plan quinquennal 2016-2020 dans lequel il propose plusieurs éléments de réflexion pour la mise en place d’un nouveau modèle de développement.

Le document  propose une critique analytique des documents et se focalise sur les failles cependant, tout en proposant des solutions. En effet le rapport, composé de 76 pages, prône un nouveau modèle de développement à travers une panoplie de réformes.

Pour le FTDES, certaines réformes sont urgentes, comme la révision du Code d’investissement, élément central de toute opération d’investissement, très attendu par les investisseurs étrangers et tunisiens,  dans le cadre de l’établissement d’un partenariat entre les secteurs public et privé ; soutenir l’économie sociale et solidaire et inciter la reconversion du secteur informel.

De plus, la réforme  du régime fiscal est fondamentale dans une perspective de redistribution des richesses pour réaliser la justice sociale et lutter contre les inégalités régionales.  Sans parler de la réforme de l’enseignement dans sa globalité et celle de la formation professionnelle en vue d’une meilleure adéquation avec le secteur économique.

Le rapport considère que la mise en place d’un pouvoir local  qui se base sur la décentralisation est de nature à faire participer le plus grand nombre de personnes à l’élaboration d’un nouveau modèle de développement.  Cela permettra de regagner la confiance des entreprises, la lutte contre les commerces parallèles et autres.

En ce qui concerne les relations internationales,  particulièrement avec l’Union européenne,  elles devrait être révisées, selon le FTDES dans le sens du respect de la souveraineté nationale, notamment pendant les négociations des accords.

Au niveau de la zone maghrébine, le rapport propose de renforcer  la solidarité entre les pays de Maghreb et  une meilleure exploitation pour les échanges commerciaux entre les zones frontalières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here