Quelle stratégie pour encadrer les terroristes retournés en Tunisie ?

terroristes tunisiens

Les revers subis par les organisations terroristes, notamment Daech en Irak, Libye et Syrie, marquent un tournant décisif. En effet, ces revers ajoutés au grand nombre de terroristes exterminés pourrait pousser leurs camarades à regagner leurs pays d’origine.

Bien évidemment, la Tunisie est bel et bien concernée par ce retour. Malheureusement, plusieurs terroristes qui sèment la terreur sous d’autres cieux portent la nationalité tunisienne. Comment agir dans le cas où ces terroristes décideraint de revenir ?  Alaya Allani, historien chercheur à la Faculté des Lettres de  LaManouba propose quelques pistes de réflexion.

1484009_1376336339283952_922359238_oDans une déclaration accordée à leconomistemaghrebin.com, Alaya Allani a indiqué que le gouvernement et les forces de l’ordre doivent élaborer un plan pour affronter le retour des terroristes en Tunisie. « Parce qu’ils peuvent être une bombe à retardement mais élaborer un plan par rapport à eux peut être le début d’une véritable solution », estime-t-il.
Ainsi le spécialiste a livré ses propositions  sur cette problématique épineuse.

D’après notre interlocuteur, le retour des terroristes tunisiens se fera dans la discrétion, individuellement ou par petits groupes.

Un grand nombre de terroristes tunisiens attendent une décision de la part du gouvernement en ce qui concerne leur situation : «  c’est le cas des terroristes tunisiens réantsid en Libye », dit-il.

Les terroristes tunisiens qui ont déjà bénéficié d’une amnistie générale après le 14 janvier n’envisagent pas le retour en Tunisie. Certains ont même persisté sur la dangereuse voie du terrorisme. « Tant que la Syrie et la Libye demeurent dans le chaos, ils seront toujours à la merci des organisations terroristes du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord », précise-t-il

Le spécialiste des mouvements islamistes n’a pas exclu le scénario de plusieurs tentatives d’infiltration des terroristes tunisiens pour regagner la Tunisie, dans les prochains mois et ce en recourant à des contrebandiers. D’après M. Allani, les terroristes tunisiens vont recourir à cette solution étant donné qu’ils sont pourchassés en Libye : «  Pour cette raison, il serait préférable de penser au scénario de l’après retour dès maintenant  », recommande-t-il.

[raside number= »3″ tag= »terrorisme »]

Pour Alaya Allani, le retour des terroristes  au pays doit nécessairement être encadré de bout en bout et géré au cas par cas. Ce qui signifie :

-La nécessité d’un procès équitable,
-La détention dans un centre approprié loin des prisons civiles,
– Ensuite viendra la réhabilitation :  il faudra démanteler toutes les idées reçues par les terroristes. Il s’agit des concepts suivants : le takfir, Jihad, Califat, la notion de l’alliance et le désaveu (alwalâ‘ walbarâ) et la relation entre la religion et l’Etat.

La révision de tous ces concepts doit se faire en présence de religieux, sociologues, psychologues, et criminologues. D’après Alaya Allani, «  Uniquement le juge d’instruction a la prérogative de décider du sort des terroristes et de juger s’ils sont récupérables ou pas », affirme-t-il.

En plus, il a indiqué qu’il faut permettre à ceux qui ont été réhabilités de s’intégrer économiquement dans la société afin qu’ils ne soient pas endoctrinés de nouveau par les réseaux terroristes. «  Il faut doubler la peine en cas de récidive », conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here