Le déficit de la balance commerciale alimentaire s’aggrave à fin mai 2016

Balance alimentaire L'Economiste Maghrébin

Au cours des cinq premiers mois de l’année 2016, la balance commerciale alimentaire a enregistré un déficit de 307 millions de dinars (MDT), contre un excédent de 183,2 MDT une année auparavant, selon les chiffres publiés par le ministère de l’Agriculture.

Ainsi, le taux de couverture a affiché une baisse de 79,5% contre 110,4%, et ce en raison de la régression des exportations de l’ordre de 38,8% et des importations de 15%.

La même source a démontré que la valeur des exportations alimentaires a enregistré une légère hausse de 0,5% à fin mai 2016, sans comptabiliser le niveau record des recettes de l’huile d’olive.

S’agissant des exportations des produits alimentaires, elles ont plié de 39%. Cette baisse est due essentiellement à la diminution des recettes de l’huile d’olive de 66% en termes de valeur à 383 MDT en 2016, contre 1142 MDT durant la même période de l’année 2015, et de 72% en termes de volume à 54,3 mille tonnes.

Idem pour les exportations des produits de la mer qui ont plié de 12%, sous l’effet de la baisse de la production de 10%. S’ajoute à cela la chute des exportations des agrumes et des pâtes alimentaires qui ont baissé respectivement de 9% et 17%.

A l’inverse, les exportations des dattes ont augmenté de 7% en valeur et de 19% en volume.

De ce fait, la valeur des exportations des produits alimentaires a représenté 10,2% de la totalité des exportations des biens au 30 mai 2016, contre 16,2% pendant l’année précédente.

Quant aux  importations alimentaires, elles ont enregistré une baisse de 15% en termes de valeur pour se situer à 1497,9 MDT durant les cinq premiers mois de l’année en cours. Cette chute est expliquée principalement par la décélération du rythme de l’importation de blé tendre de 37%, de l’orge de 29%, des huiles végétales de 8% et du sucre de 62%.

Pour les importations des produits de la mer frais et congelés et de la banane, elles ont baissé respectivement de 6% et de 35%, représentant 8,9% de l’ensemble des importations tunisiennes contre 10,6% l’année écoulée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here