Microsoft s’offre LinkedIn pour la bagatelle de … 26 milliards de dollars !

Alors qu’on le croyait « hors compétition », Microsoft a démontré qu’il avait plus d’un tour dans son sac. Le géant de l’informatique a créé la surprise en annonçant son acquisition du réseau social professionnel LinkedIn.

La somme, à peine croyable de la transaction, s’élève à 26 milliards de dollars, soit une surprime par action de l’ordre de 50%. Le record de l’achat le plus cher d’un réseau social professionnel est ainsi atteint.

Et pour cause, Microsoft s’offre le joyau des réseaux sociaux professionnels. LinkedIn est en effet devenu, en l’espace de quelques années, un moyen presque incontournable pour les professionnels,  pour la recherche d’un emploi ou pour l’élargissement des réseaux professionnels. Le réseau social a fini par s’imposer comme la référence en matière d’emploi dans l’espace virtuel. Une chose qui n’a pas échappé à Microsoft qui compte intégrer LinkedIn dans une offre proposée aux entreprises via sa gamme Office.

Du côté de LinkedIn, l’innovation est au rendez-vous : les acquis ont, en effet, été renforcés par une nouvelle version mobile qui conforte l’engagement de ses membres, un fil d’actualité amélioré permettant d’offrir de meilleures perspectives professionnelles , ainsi que l’acquisition d’une plateforme de formation en ligne dénommée Lynda.com. Des innovations qui se sont traduites par un large succès commercial.

« L’équipe LinkedIn a bâti une entreprise fantastique dont le souci est de relier les professionnels du monde entier», affirme Satya Nadella, PDG de Microsoft.  « Ensemble, nous pouvons accélérer la croissance de LinkedIn, ainsi que Microsoft Office 365 et Dynamics, autant que nous cherchons à autonomiser chaque personne et chaque entreprise partout dans le monde », ajoute-t-il.

Nous connaissons peu de choses  sur les tenants et les aboutissants de cette acquisition, mais l’une des hypothèses évoquées est la suivante : LinkedIn pourrait proposer du contenu sur le fil d’actualité en fonction des projets sur lesquels l’utilisateur travaille, de même qu’il est fort possible qu’Office de Microsoft propose à ses clients d’être aidés par un expert pour les tâches professionnelles qu’ils doivent effectuer.

Permettre à Microsoft d’accéder à des données professionnelles séduira-t-il les entreprises ? Seul l’avenir nous dira si ce pari a été gagné.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here