Tunisie Valeurs : ralentissement de l’activité bancaire à fin mars 2016

Activité bancaire L'Economiste Maghrébin

L’activité bancaire peine à trouver des couleurs au terme du premier trimestre 2016, face à la situation économique du pays. Ainsi, le secteur bancaire a enregistré une légère collecte de 0,9% en termes de dépôts, pour atteindre 47,384 milliards de dinars, selon l’analyse des indicateurs d’activité trimestriels des banques cotées, élaborée par l’intermédiaire en Bourse Tunisie Valeurs.

Ainsi, la BIAT maintient sa position de leader en termes de dépôts (+0,1%) avec une part de marché de 17%. Elle a enregistré une baisse de 2% de ses placements à terme.

Les dépôts à vue ont affiché, à eux seuls, 49% à fin mars 2016. Et pourtant, la collecte de ladite banque reste peu sensible à ce type de ressources.

Selon la même source, la Banque de Tunisie (BT) qui a enregistré une collecte de 8,8%, est classée deuxième avec sa plus forte progression du secteur, après l’UBCI avec 11,5%. Néanmoins, la banque a atteint seulement 6,5% de part de marché.

S’agissant des crédits, Tunisie Valeurs a démontré que le secteur bancaire a affiché une légère évolution des encours de crédits de 1,2% à 48,461 milliards de dinars.

Dans ce sens, la BNA maintient sa première position en termes de crédits, avec une part de marché de 13,9% à 6,732 milliards.

Pour sa part, l’UBCI a gagné du terrain avec une hausse de 6,9% des encours de crédits, enregistrant une part de marché 5,3%.

Avec une croissance de 4,8%, la BH est placée à la deuxième position des meilleures progressions des crédits, avec 5,486 milliards de dinars.

A l’image de la collecte, Attijari bank a affiché une bonne dynamique de crédits et a enregistré la deuxième meilleure croissance du secteur avec +4,6%, dépassant le cap des quatre milliards de dinars.

Deuxième banque privée de la place, Amen Bank réduit de son côté la voilure, en alignant un quatrième trimestre de baisse consécutive de l’encours de crédits, avec -4% sur une année glissante.

Aussi, la banque islamique WIB a vu ses encours en baisse de 4.3%. De ce fait, elle prévoit de mettre fin aux mises en force et démarrer une offre complète Banque Islamique Universelle.

En ce qui concerne le Produit Net Bancaire (PNB), le secteur bancaire tunisien a enregistré  un gain de 8,3% à 709 MDT au premier trimestre 2016. Ainsi, la part de la marge d’intérêt s’est nettement réduite, perdant huit points de pourcentage par rapport à la même période de l’année précédente, soit  50,3%.

La même analyse a démontré que la place a été marquée par des fortes progressions du PNB qui émanent essentiellement des activités de placement. C’est le cas de la STB et de la BH qui voient leurs revenus de portefeuille grimper, respectivement de 115% à 23 MDT et de 51% à 18 MDT.

Pour l’UIB ou la BT, elles ont profité plus d’une augmentation des commissions pour booster leurs PNB, respectivement  de 43% à 18 MDT et 19% à 12 MDT.

A l’inverse, Amen Bank et BNA ont atteint une baisse de leurs PNB, soit respectivement de 0,8% et 1,9%. Notons qu’Amen Bank jouit de la structure du PNB la plus équilibrée de la Place et la BNA se distingue par une plus forte exposition à l’activité de crédit avec 62% du PNB.

Au final, Tunisie Valeurs a fait ressortir que l’ATB a vu la contribution de sa marge d’intérêt se stabiliser à 38%, dans la continuité de sa stratégie orientée vers une activité bancaire plus classique, lui permettant de modérer son exposition aux activités de placement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here