Balance commerciale alimentaire: chiffres inquiétants !

agriculture

Au terme des deux premiers mois de l’année 2016, le taux de couverture de la balance commerciale alimentaire a enregistré une baisse, pour s’établir à 80,6% contre 123% au cours de la même période de 2015, selon les dernières statistiques du ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche.

Cette baisse est due à la régression de 41% des recettes des exportations et de 9,8% des importations, soit un déficit de la balance commerciale alimentaire de l’ordre de 102,6 millions de dinars (MDT) contre un excédent de 134,6 MDT une année auparavant.

S’agissant des exportations alimentaires, la chute est essentiellement expliquée par la baisse des recettes de l’huile d’olive à raison de 62% en termes de valeur, soit 17MDT contre 460MDT, et de 68% en termes de quantité, soit 25,1 mille tonnes contre 78,5 mille tonnes, bien que les prix aient affiché une amélioration de 19%.

Pour les exportations des produits de la mer frais et congelés et des agrumes, elles ont atteint un recul respectif de 39% et 11%, contre une stabilité des recettes de vente des dattes de 72,4 MDT malgré l’accroissement de 4% des quantités exportées.

Par contre, les légumes frais ont évolué de 33% en termes de valeur. Ainsi, les conserves de poissons et les pâtes ont enregistré une hausse respective de 22 et 11%.

De ce fait, au cours des deux premiers mois de 2016, la valeur des exportations alimentaires représente 9,6% du total des exportations de la Tunisie, contre 15,5%, au cours de la même période de 2015.

Quant aux importations alimentaires, leur valeur a atteint 528,4 MDT, soit un repli de 9,8% par rapport aux deux premiers mois de 2015. Ce recul est dû à la baisse du rythme de l’importation de certains produits alimentaires de base, à savoir -80% du blé tendre, -17% d’orge, -46% des huiles végétales, -79% du sucre, et ce, en raison de la baisse des quantités importées et les prix sur le marché international.

A l’inverse, la valeur des importations des autres produits alimentaires, tels que les pommes de terre et les dérivés de lait qui ont augmenté respectivement de 13% et 94%, avec une stabilité de la valeur des importations du blé dur.

Par conséquent, au cours des deux premiers mois de 2016, la valeur des importations alimentaires représente 9,1% du total des importations de la Tunisie, contre 9,3%, au cours de la même période de l’année écoulée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here