Kasserine – A. Bédoui : les décisions du gouvernement ne doivent pas rester lettre morte

Gouvernement tunisien

L’économiste et membre fondateur du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES), Abdeljelil Bédoui, a indiqué lors d’une conférence nationale tenue aujourd’hui à Tunis sur  » La décentralisation et les défis économiques », que les décisions prises par le gouvernement au profit du gouvernorat de Kasserine ne doivent pas rester lettre morte.

« Chaque fois que le gouvernement annonce une série de mesures au profit des régions, le problème se situe au niveau de l’exécution. Certes, il existe des promesses et des mesures, mais il faut agir », indique-t-il.

L’économiste est demeuré sceptique quant à la démarche adoptée par le gouvernement au niveau de la résolution des problèmes des gouvernorats : « Il faut qu’il y ait une stratégie claire et bien déterminée dans ce genre de situation », recommande-t-il.

« Si à chaque fois qu’un gouvernorat proteste, le gouvernement étale des promesses ça pourrait engendrer des contradictions, même avec la stratégie globale du développement du pays » et d’indiquer qu’il faut établir une stratégie claire et nette pour le développement général du pays, tout en prenant en considération les spécificités de chaque région.

Quant à la mise à exécution des mesures annoncées par le gouvernement, Abdeljelil Bédoui a indiqué qu’il faut l’espérer et être optimiste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here