Lettre de l’ actualité maghrébine

Actualité maghrébine

La lettre de l’actualité maghrébine est un retour sur les principaux événements politiques et d’affaires au Maghreb, durant les deux dernières semaines.

Algérie

Signature de l’arrêté interministériel du crédit à la consommation

L’arrêté interministériel portant sur les conditions et modalités d’octroi du crédit à la consommation, en prévision de son lancement effectif en janvier 2016, a été signé le 31 décembre 2015 à Alger par les ministres, respectivement, du Commerce, des Finances et de l’Industrie et des mines.

Composé de cinq articles, ce texte réglementaire fixe la liste des produits industriels fabriqués ou assemblés localement, éligibles au crédit à la consommation. Cette liste comprend sept catégories de produits tels les voitures, les ordinateurs, les produits électroménagers, les meubles et quelques matériaux de construction.

Bakhti Belaïb
Bakhti Belaïb

A cette occasion, le ministre du Commerce, Bakhti Belaïb, a fait remarquer que cette liste de produits « sera étendue en fonction de l’évolution de la sphère de production ». De son côté, le ministre des Finances, Abderrahmane Benkhalfa, a indiqué que ce crédit se voulait non seulement un dispositif de consolidation du pouvoir d’achat des consommateurs, mais aussi « une mesure de sauvegarde et d’expansion du produit national ». Pour sa part, le ministre de l’Industrie et des mines, Abdessalam Bouchouareb, a proposé la mise en place d’un autre dispositif qui permettra de réorienter la consommation de la production locale par les institutions de l’Etat, et ce afin de renforcer l’appareil de la production nationale.

Lancement à Relizane du projet du plus grand complexe de textile en Afrique

Les travaux de réalisation du plus grand complexe de textile en Afrique ont récemment été entamés au parc industriel de Sidi Khettab (Relizane), dans le cadre d’un partenariat algéro-turc. Ce projet, le plus grand au niveau africain, a été lancé en novembre 2015 pour concrétiser un accord entre un groupe industriel de confection, côté algérien, et un groupe turc TAIPA, spécialisé dans le tissage. Ce complexe, dont le délai de réalisation est fixé à 36 mois pour un investissement de l’ordre de 58 milliards de dinars algériens, devrait générer 25 mille postes d’emploi. Une superficie de 250 hectares est consacrée à ce projet.

Approbation d’un avenant à un contrat Sonatrach-Eni Algeria d’exploration-exploitation

Abdelaziz Bouteflika
Abdelaziz Bouteflika

Le Conseil des ministres algériens, réuni le 30 décembre 2015 sous la présidence du président Abdelaziz Bouteflika, a approuvé un avenant à un contrat algéro-italien d’exploration et d’exploitation d’hydrocarbures sur le périmètre Zemoul El Khbar.

« Le Conseil des ministres a poursuivi ses délibérations par l’étude et l’approbation d’un projet de décret présidentiel, présenté par le ministre de l’Energie, et portant approbation de l’avenant n°4 au contrat d’exploration et d’exploitation d’hydrocarbures sur le périmètre dénommé Zemoul El Khbar », indique le communiqué du Conseil des ministres.

Signé par Sonatrach avec la société italienne Eni-Algeria, cet avenant porte sur une prorogation de cinq ans, à partir du 8 juillet 2015, de l’exploitation par ces deux partenaires du gisement d’hydrocarbures de Rhoude Messaoud Est.

Approbation d’un marché de gré à gré pour l’extension du métro d’Alger

Le Conseil des ministres algériens, réuni le 30 décembre 2015 sous la présidence du président Abdelaziz Bouteflika, a autorisé la conclusion d’un marché de gré à gré pour la réalisation du système intégral de l’extension du métro d’Alger. Ce marché associe des entreprises algériennes et françaises retenues à la suite d’une consultation restreinte.

Il porte sur la réalisation du système intégral pour l’extension du métro d’Alger, sur une distance de 3,6 km, entre Hai El Badr et Aïn Naadja. Le coût du projet est estimé à 12,263 milliards de dinars algériens.

Il est à noter que l’extension Hai El Badr-Aïn Naadja desservira les communes de Bachdjarrah et de Gué de Constantine et aura une connexion avec la gare ferroviaire d’Aïn Naadja.

Maroc

Lafarge Maroc et Saint-Gobain signent un partenariat dans le secteur du gypse

Lafarge Maroc et Saint-Gobain, leader mondial de l’habitat et des matériaux de construction, ont récemment signé un accord de partenariat visant à développer le secteur du gypse au Maroc, et ce dans le cadre d’une fusion des activités des deux groupes au sein d’une joint-venture baptisée Moongypse et Lafarge Plâtre Maroc.

Cet accord, indique un communiqué conjoint, vise à rassembler les points forts des deux sociétés, à savoir d’un côté, la présence commerciale, la réputation, l’expérience et les compétences industrielles de Lafarge Plâtre Maroc, et de l’autre côté, la diversité de la gamme de produits à base de gypse, ainsi que le dynamisme de recherche et développement de Saint-Gobain.

La réalisation de ce projet est soumise à l’obtention des autorisations réglementaires applicables et à l’accomplissement de toutes les démarches y afférentes, ajoute la même source, précisant que les deux entreprises demeurent séparées et concurrentes.

Qatar International Islamic Bank annonce un accord avec le CIH pour la création d’une banque

La Qatar International Islamic Bank ( QIIB ) a annoncé, le 24 décembre 2015, avoir signé une joint-venture avec le Crédit immobilier et hôtelier ( CIH ) pour la création d’une banque au Maroc.

La banque qatarie affirme que cette joint-venture entre dans le cadre de sa stratégie d’investissement à l’étranger et de diversification de son portefeuille.

En vertu de cet accord de partenariat, « la QIIB va prendre une participation de 40% dans la future banque qui sera lancée dans les prochains mois après l’obtention des autorisations nécessaires, selon les règlements en vigueur au Maroc », indique un communiqué de la banque qatarie.

Un partenariat HCP-UNESCO pour déterminer les besoins en compétences du marché de l’emploi au Maroc

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture ( Unesco ) ambitionne d’établir un partenariat avec le Haut-commissariat au plan ( HCP ) afin de déterminer les besoins en compétences du marché de l’emploi au Maroc et bénéficier des données statistiques disponibles, a affirmé le Représentant de l’Unesco au Maroc, en Algérie et en Tunisie Michael Millward.

Ce partenariat vise à trouver des emplois en adéquation avec les aspirations et les besoins des jeunes marocains, selon l’Unesco.

Mauritanie

L’Assemblée nationale mauritanienne adopte une convention interdisant le travail forcé

Seyidna Ali Ould Mohamed Khouna
Seyidna Ali Ould Mohamed Khouna

Les députés mauritaniens ont adopté, le 28 décembre 2015, lors d’une plénière présidée par le député Lemrabott Ould Bennahi, vice-président de l’Assemblée nationale, un projet de loi relatif au protocole 2014 adopté lors de la 103ème session de la conférence internationale du travail et comprenant la convention sur le travail forcé.

Défendant le projet de loi devant les députés, le ministre de la fonction publique, du travail et de la modernisation de l’administration, M. Seyidna Ali Ould Mohamed Khouna, a rappelé que la Mauritanie avait ratifié en 1960 la convention internationale interdisant le travail forcé et qu’elle a couronné ce processus par l’interdiction de toutes les formes de travail forcé dans le code du travail mauritanien.

Il a également souligné que l’adoption de la convention va dans le sens des efforts tendant à éradiquer ce phénomène dangereux et que le protocole n’est pas en contradiction avec les législations nationales.

La Mauritanie élue présidente du Conseil des autorités de l’aviation civile d’Afrique et de Madagascar

La Mauritanie a récemment été élue à Dakar présidente du Conseil des autorités de l’aviation civile d’Afrique et de Madagascar, et ce pour un mandat de trois ans, renouvelable.
Cet organisme est chargé de la supervision de la sécurité de l’aviation civile dans les pays membres, de la coopération et de la coordination avec l’Organisation de l’aviation civile internationale ( OACI ).

L’élection de la Mauritanie a porté sur la personne de M. Mohamed Mahmoud Ould Bouasriya, directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile ( ANAC ), lors des réunions du Conseil des autorités de l’aviation civile d’Afrique et de Madagascar, qui se sont déroulées dans la capitale sénégalaise.

Libye

Plus de deux millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire selon l’ONU

Ali Zaatari
Ali Zaatari

Plus de deux millions de personnes dont 435 mille réfugiés ont besoin d’une aide humanitaire urgente en Libye, en raison du conflit armé qui secoue ce pays depuis plus de quatre ans, a révélé le 23 décembre 2015 un plan d’action humanitaire des Nations unies pour la Libye.

Selon Ali Zaatari, le coordinateur des opérations humanitaires de l’ONU dans ce pays, « le Programme alimentaire mondial ( PAM ) a besoin de 47,4 millions de dollars pour atteindre les populations les plus vulnérables en 2016 ».

Le même responsable a exprimé la préoccupation des Nations unies face à la « dégradation » de la situation humanitaire en Libye.

« Le plan d’action humanitaire pour l’année 2016 n’a pas encore reçu les fonds nécessaires », a déploré M. Zaatari, appelant le gouvernement libyen et la communauté internationale à « accorder plus d’attention à la gravité de l’actuelle et future crise humanitaire libyenne ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here