Le cholestérol incriminé dans la maladie d’Alzheimer

La maladie d’ Alzheimer continue peu à peu à livrer ses secrets, avec aux dernières nouvelles la découverte de l’implication du cholestérol dans le développement de cette maladie. Une équipe française de l’Inserm vient en effet de mettre en évidence le lien entre l’élimination d’un excès de cholestérol dans le cerveau et l’amélioration des symptômes relatifs à la maladie, notamment la mémoire.

Des études antérieures avaient déjà mis en évidence un taux de cholestérol dans le cerveau plus élevé que la normale chez les patients atteints d’Alzheimer, sans pour autant montrer de liens avec la principale cause de la maladie.

En effet, la maladie d’ Alzheimer est due à un dépôt de protéines formant des «plaques» se déposant sur les neurones et causant progressivement leur mort.

Dans cette étude, les membres de l’équipe de l’Inserm ont travaillé sur  le modèle animal de la maladie chez le rongeur, à qui ils ont introduit génétiquement une enzyme capable de normaliser le taux cérébral du cholestérol, en dégradant l’excès de ce composant. Ainsi, grâce à ce procédé, les rongeurs génétiquement modifiés avaient retrouvé un taux normal de cholestérol dans le cerveau et, par conséquent, des capacités de mémorisation proches de la normale.

Le lien entre le taux de cholestérol cérébral et le dépôt de protéines sur les neurones ( causant la maladie) ayant été mis en évidence,  la possibilité de traiter la maladie par ce procédé de thérapie génique est très envisageable. Un traitement qui viserait surtout des patients atteints de formes précoces et sévères (1 % des patients, formes familiales) pour lesquels aucun traitement n’est disponible.

Nathalie Cartier, directrice de recherche à l’Inserm, affirme ainsi: «Pour atteindre cet objectif, nous réalisons toutes les étapes pré-cliniques de développement et validation des outils pour démontrer l’efficacité et la tolérance de la stratégie, afin de déposer à moyen terme une demande d’autorisation d’essai clinique».

Cette étude nous amène sans doute à rappeler qu’une alimentation saine, sans excès de matières grasses, constitue un rempart contre toutes sortes de maladies, notamment la maladie d’ Alzheimer

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here