L’amélioration de la croissance mondiale de 12 milliards $ passe par l’égalité homme/femme

Selon un rapport publié par McKinsey Global Institutes, la solution à la croissance mondiale qui piétine est à portée de main : les femmes qui, si elles avaient un rôle égal à celui des hommes, pourraient apporter à l’économie mondiale quelque 12.000 milliards de dollars en 2025, soit le quart du produit intérieur brut mondial,rapporte notre confrère le site Les Echos.fr.

Les auteurs de l’étude concèdent qu’il est très peu probable qu’en seulement dix ans, les femmes fassent jeu égal avec les hommes dans le monde, au regard de l’écart énorme qui existe aujourd’hui entre les différentes régions du monde. Ils se sont donc basés sur un scénario moins ambitieux, dans lequel tous les pays du monde amélioreraient leurs performances pour correspondre à l’Etat le plus efficace de la région dans lequel il est situé, comme le Chili en Amérique latine, l’Espagne en Europe occidentale ou Singapour dans le Sud-Est asiatique. Ce scénario apporterait 12.000 milliards de dollars à l’économie mondiale à l’horizon 2025, selon McKinsey, soit l’équivalent d’un autre Japon, d’une Allemagne et d’un Royaume-Uni réunis.

L’Inde serait le pays qui tirerait le plus fort gain de ces changements : son économie progresserait de 60% sur la base du premier scénario, celui où les femmes sont égales aux hommes et de 16% sur la base du second, celui où les femmes se rapprocheraient du système en vigueur dans le pays le plus performant de la région. L’Amérique latine, la Chine et l’Afrique sub-saharienne seraient aussi les grands gagnants de ces évolutions.

Aujourd’hui, les femmes représentent la moitié de la population mondiale en âge de travailler, mais elles ne génèrent que 37% du PIB mondial. En Amérique du Nord, en Chine, en Europe de l’Est, notamment, ce pourcentage monte à 40-41% ; en Inde, il tombe à 17%, au Moyen-Orient et en Afrique à 18% et à 24% en Asie du Sud (hormis l’Inde).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here