Tunisie – Interdiction des cours particuliers : le ministère de l’Education précise

Suite à la diffusion sur les réseaux sociaux d’une information relative à la publication dans le Journal officiel d’une loi sur l’interdiction des cours particuliers, et le tapage médiatique qui en a résulté, leconomistemaghrebin.com a contacté Mokhtar Khaalfaoui, porte-parole du ministère de l’Education, qui a démenti catégoriquement l’information.

Mokhtar Khalfaoui a indiqué qu’il suffit de consulter le Journal officiel pour se rendre compte qu’il n’existe aucun texte publié par le ministère de l’Education  dans ce sens-là. Par ailleurs, notre interlocuteur a indiqué que la forme de l’information publiée sur les réseaux sociaux comporte en elle même une faute :« En effet, l’information évoque le ministère de l’Education et de la Formation, alors qu’ il s’agit du ministère de l’Education », précise-t-il.

Et de rappeler que le ministère de l’Education se penche depuis une certaine période sur un texte relatif à l’interdiction des cours particuliers en dehors des établissements scolaires. « Ce projet de loi est en cours de préparation », ajoute-t-il.  Le projet de loi en question prévoit des sanctions sévères pour les instituteurs et les enseignants qui donnent des cours particuliers en dehors des établissements scolaires.

Le ministre de l’Education, Neji Jelloul, a déclaré que ce projet de loi a pour objectif de rationaliser et d’encadrer les cours particuliers dans les établissements scolaires. D’après ce projet de loi, les cours particuliers seront donnés uniquement dans les établissements scolaires et les frais seront fixés en concertation entre le ministère de l’Education et le ministère des Finances.

Il est à noter que la page Facebook qui a propagé cette  fausse nouvelle est destinée aux instituteurs, ce qui a mis le feu aux poudres sur la Toile et induit le public en erreur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here