Projet « JEM-EUSO » : Des Algériens traquent les particules énergétiques cosmiques

Une équipe de scientifiques algériens est en phase de construire, avec d’autres scientifiques de 14 pays, un télescope géant et de l’installer sur la station spatiale internationale ( ISS ).

Développé conjointement par des chercheurs japonais, initiateurs du projet, et ceux de 13 autres pays, dont l’Algérie, le projet « JEM-EUSO » ( Japanese Experiment Module-Extreme Universe Space Observatory Onboard ) porte sur la réalisation d’un télescope spatial particulier: l’étude des particules extrêmement énergétiques du rayonnement cosmique, en observant leur entrée dans l’atmosphère.

La partie algérienne travaille actuellement sur le montage d’un mini-euso, un module pilote qui doit transporté vers la partie russe de l’ISS, le lanceur russe Kosmos.

Elle a en charge la réalisation de la partie mécanique, en collaboration avec les Italiens et les Russes. Le mini télescope doit être lancé en mars 2017 et placé sur le segment russe de l’ISS.

Elle a également en charge la réalisation, avec le Mexique, de l’alimentation basse tension du module, ainsi que la réalisation pour la partie électronique du détecteur et le Red-out avec la France, l’Italie et l’Allemagne.

A noter qu’à travers la participation au projet « JEM-EUSO », les Algériens tentent de comprendre un des grands mystères de l’Univers, les particules énergétiques cosmiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here