Prés de 700 participants à la Foire internationale d’Alger

Foire - l'économiste maghrébin

698 établissements (dont 187 étrangers représentant 20 pays) participent à la 53e édition de la Foire internationale d’Alger. L’événement démarre lundi prochain.

En effet, le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamal Rezik, a déclaré dans des communiqués de presse, que cette édition, qui sera organisée du 13 au 17 juin. Et ce  sous le slogan « Pour un partenariat stratégique ». Elle  se caractérise par la participation de 187 exposants étrangers venus de 20 pays. Et ce  avec en tête les États-Unis d’Amérique, l’invité d’honneur.

Le ministre a souligné que “tous les pays qui ont exprimé leur souhait de participer ont bénéficié d’autorisation sans exclusion”. Outre les institutions étrangères, 530 exposants algériens publics et privés participeront à la manifestation.

Par ailleurs, les établissements nationaux participant à la Foire Internationale d’Alger œuvrent dans les industries électroniques, électriques et électroménagers (42 établissements), les industries alimentaires (68 établissements), les services (66 établissements), les industries chimiques et pétrochimiques (87 établissements), les industries mécaniques ( 68 établissements), les industries manufacturières (35 établissements), et les industries traditionnelles (100 établissements), le bâtiment et les travaux publics (45 établissements), auxquels s’ajoutent 19 établissements étrangers actifs en Algérie.

Le ministère de la Défense nationale participe pour la première fois à cette exposition avec 19 institutions. Ces institutions  représentent des unités de production à caractère économique. Et ce  dans les secteurs de l’industrie mécanique, du textile et de la construction navale.

Promouvoir l’investissement étranger

Cette foire, qui occupe une superficie de 24 800 mètres carrés, soit une augmentation de 41% par rapport à la dernière édition, est intervenue après une absence de deux ans en raison des mesures prises dans le cadre de la prévention du “Covid-19” pandémie, pour ouvrir la voie aux opérateurs économiques algériens et étrangers pour échanger des visions, des idées et des initiatives, et créer des opportunités pour développer de nouvelles relations d’affaires, ce qui renforcera l’intégration avec les institutions et augmentera les taux d’intégration des produits locaux.

Dans ce contexte, le ministre a évoqué les facilités accordées dans le domaine de l’investissement aux institutions nationales et étrangères. Il rappelle également les objectifs du secteur. D’ailleurs, ces objectifs  visent à épurer les importations et à développer les exportations hors hydrocarbures. Et ce  pour atteindre 7 milliards de dollars en 2022.

En marge de l’événement, des rencontres bilatérales entre hommes d’affaires se tiendront. Ainsi que des conférences qui aborderont la question du partenariat et de l’investissement en Algérie. Ainsi que des rencontres organisées par l’Agence nationale pour la promotion du commerce extérieur et la Chambre nationale de commerce et de l’industrie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here