Monde arabe : Si la télévision satellitaire m’était contée

L’Organisation Tunisienne pour l'Education et la Famille - l'économiste maghrébin

1294 chaînes de télévision arrosent les foyers arabes de programmes et contenus divers. Elles utilisent pas moins d’une dizaine de satellites. Autant dire qu’il y a l’embarras du choix dans ce mois de Ramadan synonyme de grande consommation télévisuelle.

C’est parti. Depuis jeudi 18 juin 2015, les populations arabes vibrent à l’heure des quelque 1294 stations de télévision qu’ils peuvent suivre sur pas moins d’une dizaine de satellites : Nilesat, Arabsat, Hotbird, Astra, Hispasat,… Feuilletons, téléfilms, programmes de jeu et de divertissement, dessins animés et documentaires, ils ont l’embarras du choix dans ce mois de Ramadan synonyme de grande consommation télévisuelle.

Sans compter les nombreux bouquets. Celui de l’ASBU qui diffuse, depuis 2004, une vingtaine de chaînes dans tous les continents, en fait partie.

Une étude, peu exploitée, par les médias existe en effet sur internet pour en savoir plus sur la diffusion satellitaire dans la région arabe (Rapport sur la diffusion satellitaire arabe 2014).

Elle est -faut-il le préciser?- le fait de l’ASBU (Union des Radiodiffuseurs Arabes). La dernière en date, publié début 2015, permet à quiconque de connaître dans le moindre détail ces quelque chaînes de télévision arabes qui nous arrosent de programmes et de contenus divers (lien : http://www.asbu.net/medias/NewMedia_2015/text/ASBU_annual_report_2014.pdf)

758 sociétés éditrices de programmes de télévision

L’étude montre, par exemple, que 141 chaînes (11%) sont spécialisées dans la diffusion d’œuvres dites dramatiques (feuilletons, téléfilms, séries, pièces théâtrales,…).

Information importante donnée par le rapport de l’ASBU: les chaînes dites « commerciales » sont de loin les chaînes de télévision les plus nombreuses (248 et 22%).

Des chaînes low-cost, précise le rapport, qui sont faites pour l’essentiel d’ « annonces commerciales » et d’ « émissions de jeu » ou s’adonnent au « maraboutisme et à la sorcellerie ». Les chaînes à contenu religieux sont au nombre de 95 (7%). Objet d’un immense intérêt en ce mois saint du ramadan, ces chaînes, nous dit le rapport, appartiennent à différentes catégories: musulmanes, sunnites et chiites, mais aussi chrétiennes (coptes, orthodoxes, catholiques,… certaines font carrément du prosélytisme.

Au moins une dizaine de satellites diffusent les programmes de ces 1294 chaînes qui sont l’oeuvre de pas moins de 758 sociétés éditrices de programmes de télévision dont 729 privées.

Les chaînes originaires du Maghreb ne dépassent pas une soixantaine

Des sociétés dont une cinquantaine diffusent plus d’une seule chaîne de télévision.

Dans ce dernier groupe, une dizaine de chaînes sont des mastodontes avec quelquefois plus d’une dizaine de chaînes. Comme l’ART (Arab Radio and TV), l’OSN (Orbit Showtime Network), MBC (Middle East Broadcasting Center), Beinsports, El Majd Netwok, Dream,…

Des sociétés éditrices de programmes télévisées qui sont toutes originaires du Moyen-Orient. Les chaînes originaires du Maghreb ne dépassent guère une soixantaine malgré le Printemps arabe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here