Turquie – Législatives : le parti d’Erdogan perd la majorité absolue

Erdogan

Séisme politique à Ankara : lors des élections législatives,  qui ont eu lieu hier en Turquie, le parti islamo-conservateur du président Recep Tayyip Erdogan a subi un revers électoral, alors que la formation kurde HDP a remporté une victoire historique lui ouvrant les portes du Parlement.

En vérité, le parti islamo-conservateur du président Recep Tayyip Erdogan, explique l’AFP, a remporté les élections législatives de dimanche, mais a perdu sa majorité absolue au Parlement et ne pourra plus gouverner seul, selon le dépouillement de la quasi-totalité des bulletins.

L’AKP, au pouvoir depuis 2002, arrive sans surprise en tête du scrutin, mais n’a recueilli que 41% des suffrages et 259 sièges de députés sur 550, le contraignant à former un gouvernement de coalition.

Par contre, le parti kurde HDP (Parti démocratique du peuple) a largement passé la barre des 10% des voix nécessaires pour être représenté sur les bancs du Parlement, avec 12,5%, obtenant ainsi 78 députés au Parlement, selon des résultats portant sur 98% des suffrages cités par les télévisions.

Le HDP comptait 29 sièges dans l’Assemblée sortante, élus sous l’étiquette indépendante, pour contourner le seuil obligatoire des 10%. Ces députés n’avaient retrouvé leurs couleurs et formé un groupe qu’une fois en fonction.

Les deux autres principaux concurrents du parti au pouvoir, le Parti républicain du peuple (CHP, social-démocrate) et le Parti de l’action nationaliste (MHP, droite), obtiennent respectivement 25,2% et 16,5% des voix, soit 131 et 82 sièges.

Selon les observateurs, ce scrutin, dont la participation est de l’ordre de 85%, enterre donc le projet de Recep Tayyip Erdogan de réformer la Constitution pour renforcer ses pouvoirs, dont il avait fait sa priorité, mais qui nécessitait d’obtenir la majorité absolue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here