L’ Institut Français de Tunisie en avant-première

Dans l’enceinte de l’ancien Lycée Petit Carnot, l’ Institut Français de Tunisie sera un lieu unique alliant modernité et aspects d’époque, dans lequel l’échange et la découverte séduiront le grand public, dans une atmosphère zen.

Situé en plein centre-ville et plus précisément à l’Avenue de Paris, construit au XIX siècle, en 1881, le lycée le Petit Carnot, son nom à cette époque, a été construit par Étienne-Marius Arnoux, ingénieur-architecte. Et voilà que deux siècles plus tard, le nouveau bâtiment de l’ Institut français de Tunisie ( IFT ) réinvestira l’ancien Petit Lycée Carnot complètement rénové et dont l’inauguration est prévue le 14 mai prochain.

La Tunisie achève avec succès une transition politique, certes, parfois heurtée mais à bien des égards exemplaire », a déclaré S.E. François Gouyette, Ambassadeur de France en Tunisie, lors de la conférence de presse organisée, après une visite guidée dans les locaux du nouvel institut.

Ajoutant que depuis l’attentat du musée du Bardo, les autorités françaises n’ont cessé de “manifester leur solidarité à l’égard du peuple tunisien et d’inviter les Français à ne pas se détourner de la Tunisie”, a-t- il indiqué.

L’Ambassadeur de France a souligné que l’objectif  de ce nouvel espace culturel est de renforcer les liens culturels, affectifs, linguistiques et historiques qui unissent les Français et les Tunisiens; et de continuer : “La culture a sa place dans l’ouverture sur le monde, le brassage des cultures et l’éducation sont au cœur du génie tunisien”, a-t-il ajouté.

Un espace architectural et urbain en plein centre-ville qui a une histoire. Sa rénovation a pris moins de deux ans avant la phase de réaménagement et de décoration.

IFT  L'Economiste Maghrébin“Un lieu de paix au centre-ville de Tunis” selon l’architecte Karim Jeddi Gonzales, qui attribue le mérite du travail accompli à toute l’équipe des intervenants locaux, de l’entreprise CIC, des ouvriers et de tous ceux conscients  de l’importance de ce projet qui a une motivation particulière car ce n’est pas un projet d’architecture, ou un projet financier, mais un projet culturel.

L’échange et la découverte, sont les mots choisis par Yvan Bertoux, l’attaché culturel qui considère que ce lieu incarne à la fois  la vitalité des relations entre les deux pays, où les artistes des deux  côtés de la Méditerranée vont pouvoir se retrouver pour créer ensemble des œuvres, des spectacles, des projets. Et d’ajouter : “On ne se contente pas seulement  de diffuser mais d’y créer, de concevoir des initiatives nouvelles. Il y aura des ciné-concerts, les live jazz, de la danse. On accueillera des spectacles, des concerts, de jeunes artistes émergents tunisiens et français, comme Souadi Massi qui sera là  le 14 mai, jour de l’inauguration. 3000 personnes seront là ».

Des talents fous de Tunisie qui ne demandent qu’à se faire connaître et cet espace est pour eux aussi et il sera au service de la communauté artistique”, a-t-il déclaré.

Au programme, le 15 mai, l’évènement « La voie est libre » rassemblera une quinzaine d’artistes venus des quatre coins du monde-  Tunisie, France, Egypte, bassin méditerranéen- sur une improvisation de musique et de danse.

Montrer l’axe fort de la coopération, tel est l’objectif annoncé par le directeur de l’ IFT Patrick Flot: “La coopération avec la Tunisie est une coopération privilégiée. C’est aussi pour nous un moyen de confirmer un message de confiance vers ce pays, à sa jeune démocratie, au peuple tunisien”, a-t-il conclu.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here