Tunisie – Finances : la législation actuelle n’inclut pas les Sukuks internationaux

La finance islamique a un avenir prometteur en Tunisie, a déclaré Chedly Ayari, Gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, lors de la cérémonie organisée au siège de la Banque Zitouna, à l’occasion de l’augmentation de son capital. “Il n’était pas facile de mettre en place en Tunisie une finance islamique qui s’intègre dans le système bancaire national. Et maintenant c’est fait, et c’est un acquis“, a-t-il déclaré.

La BCT et le ministère des Finances ont entamé la promotion et la diffusion des Sukuks islamiques. Chedly Ayari a confirmé que de grandes étapes ont été réalisées à ce propos et que les échos très favorables à cette décision d’émettre des sukuks islamiques étaient inattendus.

Les banques arabes et islamiques ont manifesté un grand intérêt pour l’émission par la Tunisie de ces sukuks. Cependant, affirme M. Ayari : “Avant la finalisation de cette émission, nous nous sommes rendu compte que la législation tunisienne intéressait l’émission des sukuks domestiques au niveau national uniquement et ne s’appliquait pas à l’émission de sukuks à l’international.”

Il faudra donc réviser la législation pour intégrer l’émission de sukuks internationaux et l’année 2015 verra l’émission par la Tunisie de sukuks islamiques à l’international“,a  conclu le Gouverneur de la BCT.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here