Tunisie – PCAM : un gage de succès pour les PME

La deuxième rencontre annuelle des entreprises partenaires du Programme d’appui à la compétitivité des entreprises et à la facilitation de l’accès aux marchésPCAM ), tenue ce matin à Tunis, a été présidée par Kamel Ben Naceur, ministre de l’Industrie, de l’Energie et des Mines, Laura Baeza, Ambassadrice de l’Union européenne, Hichem Elloumi, Premier Vice-président de l’UTICA, Béchir Boujday, Membre du bureau exécutif de l’UTICA et membre du Comité de Pilotage du PCAM et Amel Ben Farhat, Directrice Générale du PCAM.

Cette rencontre qui a réunit les représentants des entreprises industrielles, les représentants des institutions publiques et privées, ainsi que les représentants de la délégation de l’Union européenne en Tunisie, a été dédiée à l’entreprise et à son environnement, et plus particulièrement, à l’infrastructure qualité en Tunisie.

Dans son allocution d’ouverture, M. Boujday a affirmé que l’UTICA a apporté son soutien, avec les autres partenaires du PCAM, aux PME, et ce afin d’atteindre les objectifs du programme.

Mais outre le rôle de l’UTICA, il faut, selon ses propos, que les départements et les institutions du ministère de l’Industrie et des autres ministères concernés, déploient plus d’efforts, afin d’alléger les charges fixes au profit des PME, dont le but est de faciliter leur ouverture à l’international.

«La Tunisie est sur la bonne voie pour réussir la période transitionnelle, sauvegarder ses acquis et attirer les investisseurs, mais elle a plus que jamais besoin de ses amis», a précisé le responsable.

De son côté, Mme. Baeza a fait savoir que dans le cadre du partenariat entre la Tunisie et l’Union Européenne, un vaste chantier a été entamé pour réduire les barrières au commerce.

«Pour se faire, un Accord de reconnaissance mutuelle en matière d’évaluation de la conformitéACAA ) a été signé entre la Tunisie et l’UE, permettant de favoriser et de faciliter les échanges commerciaux entre les deux marchés», a précisé l’Ambassadrice, ajoutant que l’appui du PCAM à l’infrastructure qualité s’inscrit dans cette perspective. Et il affiche, à ce jour, des résultats impressionnants.

Vu le rôle majeur du PCAM et l’importance de ses réalisations, l’UE a décidé, selon Laura Baeza, de lancer un autre programme d’appui aux entreprises, qui sera mis en œuvre juste à la suite de l’achèvement du PCAM en 2015.

«L’UE offre à la Tunisie les outils nécessaires pour développer le secteur privé, et c’est aux responsables et aux autorités concernés d’accomplir leur travail», a conclut Mme. Baeza.

Pour sa part, Kamel Ben Naceur a annoncé que le PCAM est un gage de succès, dans une période où la compétitivité de l’entreprise constitue un atout principal.

«Dans la période post révolution, le model économique  de la Tunisie a montré des signes d’essoufflements. Pour cette raison, la stratégie du pays doit être renforcée», a déclaré le ministre ajoutant que, dans ce sens, le ministère a définit certains nombres de secteurs porteurs afin d’améliorer la croissance économique et créer de la richesse.

D’ailleurs, le PCAM a contribué, d’après le ministre, à atteindre certains objectifs de la Tunisie, notamment la mise à niveau de l’industrie tunisienne, l’appui à l’infrastructure qualité et l’appui à l’entreprise.

Pour poursuivre cette démarche, M. Ben Naceur a appelé à un dialogue  constructif entre toutes les parties prenantes en Tunisie, et ce, dans le but d’améliorer la productivité et la compétitivité des entreprises, afin d’accéder à plus de marchés internationaux.

Appui du PCAM à l’infrastructure qualité

En marge de cette deuxième rencontre annuelle, Slim Ben Gamra, expert au PCAM chargé de la composante Appui à l’infrastructure Qualité, a mentionné que cette composante englobe un ensemble d’organismes d’évaluation et de contrôle de la conformité.

La modernisation de cette infrastructure Qualité a pour but de favoriser la conclusion des accords ACAA, mais surtout de mettre à la disposition des entreprises industrielles en Tunisie un service de proximité, à moindre coût et qui répond aux exigences de leurs clients et de leurs marchés cibles.

Avec un budget de 6,6 M€, le PCAM a contribué à la modernisation de l’Infrastructure Qualité en Tunisie, dont 3,8 M€ ont été alloués au CETIME et au CERT pour l’acquisition d’équipements et de laboratoires, ainsi que l’assistance technique nécessaire à leur exploitation, et 1,7 M€ ont été alloués au CTMCCV aux mêmes fins.

Ces organismes d’évaluation de la conformité ont bénéficié de plus de 52 missions d’assistance technique et de formation qui ont requis 450 Homme/Jour d’expertise pour un montant de 444 mille euros.

L’impact de ces missions consiste dans l’amélioration des performances techniques et managériales des entreprises bénéficiaires qui ont pu augmenter leur productivité par la maîtrise des coûts et des procédés de fabrication, améliorer la qualité de leurs produits en s’appuyant sur une expertise internationale, s’organiser et développer leurs fonctions stratégiques comme la fonction Marketing et Commerciale, la fonction export et la fonction de veille et de logistique, et exporter vers les marchés européen et américain, grâce notamment à l’obtention de certifications de pointe exigées par les clients et les marchés cibles …

Comme l’a affirmé Amel Ben Farhat, le PCAM s’inscrit dans le cadre des programmes de coopération économique entre la Tunisie et l’Union européenne, dans le cadre de l’instauration d’une Zone de Libre Echange.

Opérationnel depuis janvier 2012 jusqu’à octobre 2015, et doté d’un budget de 23 millions d’euros, il a pour objectifs stratégiques de renforcer la compétitivité des entreprises tunisiennes et de faciliter l’accès de leurs produits au marché international.

Au total, 616 missions d’assistance technique ont été effectuées au profit de plus de 400 PME industrielles employant 35 000 personnes. Ces missions ont nécessité 10222 Homme /jour d’intervention en entreprise, par 250 experts dont 125 sont des Tunisiens.

PCAM : la Success Story

Présent à cette manifestation, Omar Rebaii, ingénieur au sein de la société Fluides Services, bénéficiaire du PCAM, a souligné que l’entreprise a accédé au PCAM le 25 janvier 2013 et a obtenu le marquage CE (MCE) le 09 juillet 2014.

Une mission d’assistance de 17,5 Homme/Jour répartis sur cinq visites, a été effectuée pour la fabrication d’un thermo-générateur, essentiellement utilisé dans les usines d’injection plastique.

Cette mission a été élaborée sous forme de diagnostic et préparation, notamment la validation du besoin de l’entreprise et l’élaboration d’un plan d’action, ainsi qu’une formation pratique au marquage CE et autres.

Cette démarche a permis, selon le représentant de la société, d’améliorer la qualité des produits, de maîtriser la production, d’accéder à des nouveaux marchés comme la France et l’Italie, ainsi que de renforcer la productivité.

Notons que Fluides Services est une société spécialisée dans la fabrication de matériels et appareils industriels, employant 30 personnes avec un chiffre d’affaires de 1 milliard 200 dinars, dont 40% destinés à l’export.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here