Tunisie – Immigration clandestine : les parents des victimes exigent la vérité

Organisé par le Forum Tunisien pour les Droits Economiques et SociauxFTDES ), les parents des jeunes disparus en mer ont observé aujourd’hui le 18 décembre un sit-in de protestation, à l’occasion de la Journée internationale de l’immigration, à l’avenue Habib Bourguiba.

Bien que le phénomène existe bien avant le 14 janvier, le sujet de l’immigration clandestine a pris de l’ampleur après la révolution, suite à l’organisation de plusieurs voyages clandestins vers l’Italie.

Le Forum Tunisien pour les Droits économiques et sociaux estime que les gouvernements qui se sont succédés après le 14 janvier n’étaient pas assez sérieux pour résoudre le problème et œuvrer pour connaitre le sort des immigrés clandestins.

D’après Abderrahman Hedhili, l’un des responsables au sein du FTDES, 40 mille jeunes tunisiens ont emprunté le chemin de l’immigration clandestine dans les mois qui ont suivi le 14 janvier 2011. Parmi les faits tragiques de l’immigration clandestine, il y a la noyade de 80 jeunes immigrants tunisiens en septembre 2012.

Hier, lors d’une conférence de presse tenue au siège du Forum tunisien pour les Droits économiques et sociaux (FTDES), les intervenants ont appelé le gouvernement à signer toutes les conventions relatives à la protection des droits des immigrés et de leurs familles.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here