L’algérien Cevital veut reprendre les aciéries italiennes « Lucchini de Piombino »

Quelques semaines après avoir manqué de mettre le pied sur le site du Sud du sidérurgiste européen Ascométal à Fos-sur-Mer, le groupe privé algérien Cevital revient à la charge. En effet,  Cevital se propose de faire une nouvelle acquisition, cette fois en Italie où il a présenté une offre ferme de reprise pour les aciéries Lucchini de Piombino, en Toscane, second plus gros producteur d’acier italien.

Lucchini fabrique dans ses usines de Lombardie en Italie, ainsi que dans d’autres unités européennes, des composants, notamment des essieux et des roues pour les trams, les trains et les métros.

Pour cette reprise, Cevital est en concurrence avec le géant indien JSW Steel, également en compétition pour la reprise de l’entreprise italienne en difficulté. L’offre de JSW est de moins de 100 millions de dollars pour les principaux actifs du groupe à Piombino alors que plusieurs médias italiens ont évoqué, il y a quelques jours, une offre d’investissement de 400 millions d’euros de la part de Cevital, dont 120 millions d’euros dès 2015.

Cevital a  déjà repris en Europe l’espagnol Alas et deux entreprises en France : le leader européen des portes et fenêtres en PVC Oxxo et l’entreprise d’électroménager FagorBrandt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here