Elections-ISIE : soucis en la demeure…

A la suite de sa rencontre avec le Quartet, parrain du Dialogue national,  le  président de l’Instance supérieure indépendante des élections (ISIEChafik Sarsar, a fait une déclaration aux médias qui porte sur les bureaux de vote à l’étranger, le nombre des observateurs fournis par la société civile et les sanctions.

Pour ce qui est de la fermeture de certains bureaux de vote, Chafik Sarsar a affirmé que cette décision n’émane pas de l’ISIE et qu’il s’agit de décisions souveraines prises par les pays hôtes. Tel le cas de l’Allemagne qui a délocalisé  certains bureaux de vote. Pour ce qui est de l’Arabie- Saoudite, le président de l’ISIE a déclaré qu’elle était contraire à l’ouverture des bureau de vote sur son territoire avant de changer d’avis.

Expliquant la situation sur les recours contre les président des bureaux de vote en Tunisie et à l’étranger, M. Sarsar a précisé qu’à chaque fois que l’instance reçoit des recours sérieux, elle  ne manque pas de les étudier au cas par cas.

Par ailleurs, M. Sarsar a soulevé un autre problème, à savoir le manque  d’observateurs fourni par les associations de la société civile et les partis politiques tout en affirmant que ce nombre reste en deçà des attentes de l’instance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here