Maya Jribi : oui pour une coalition sur la base d’un programme commun

« Il est clair que l’argent politique coule à flots et j’appelle l’ISIE  à intervenir à ce niveau-là », a déclaré aujourd’hui la secrétaire générale du Parti d’Al joumhouri  et tête de liste dudit parti dans la circonscription de Ben Arous sur les ondes radiophoniques. Faisant part de ses remarques sur l’ambiance électorale dans sa circonscription, Maya Jribi a estimé que les agents désignés par l’ISIE pour contrôler les problèmes électoraux font de l’excès de zèle.

Par ailleurs, répondant à une question relative à la situation économique, M. Jribi a mis l’accent sur l’importance de l’élaboration d’un programme économique commun, capable de relancer l’économie et d’insuffler le développement régional. Dans cet ordre d’idées, elle a mis l’accent sur l’importance du rôle de l’Etat de  s’engager dans la construction de l’infrastructure, notamment dans les régions défavorisées.

De quoi les Tunisiens ont-ils besoin ? À cette question elle a répondu : «  un Président unificateur, un gouvernement homogène et une assemblée du peuple qui rompe avec les pratiques de l’ancienne Assemblée ».

Revenant sur la situation actuelle, ce contexte rappelle celui de l’Europe de l’après-guerre mondiale : «  Après la Seconde Guerre mondiale, plusieurs citoyens se sont précipités pour prendre en main les destinées de leur pays  » et de poursuivre : «  C’est de ce genre d’actions que nous avons besoin aujourd’hui», a-t-elle affirmé.

Revenant sur les éventuelles coalitions dans le prochain gouvernement, Maya Jribi a avancé que toute coalition doit se faire sur la base de programmes politiques et programmes économiques communs et non pas sur la base de nominations partisanes.

Donnant son avis sur l’âge de la retraite, elle a rappelé que son parti propose que la prolongation de l’âge du départ à la retraite soit facultative.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here