Tunisie : Djerba aura sa station de dessalement d’eau en 2016

Actuellement, l’île de Djerba  s’approvisionne en eau potable, outre les puits et les feskiya (citernes enterrées), par le biais de son raccordement à la ville de Médenine. Cette dépendance fait souffrir aussi bien les Djerbiens que les visiteurs durant la saison estivale puisque l’eau potable n’est parfois disponible dans certaines régions de l’ile qu’entre 11h du soir et 7 heures du matin.

A fin de trouver une solution définitive à cette situation, la SONEDE a initié un projet visant la construction d’une station de dessalement de l’eau de mer dont la réalisation démarrera bientôt. Elle  devra être opérationnelle pour l’année 2016 et être capable de couvrir les besoins de Djerba en eau potable jusqu’à 2032 et dans une seconde étape de répondre aux besoins du sud tunisien.

Ainsi, le projet une fois finalisé sera à même de résoudre la pénurie d’eau au sud-est tunisien grâce à une capacité de production atteignant 50 mille m3 d’eau potable par jour extensible à 75 mille m3 /jour. La station permettra de baisser le degré de salinité des eaux de mer de 35g/l à moins de 1g/l.

Le projet comporte trois composantes :

  • Une station de dessalement de l’eau de mer
  • Une station pour l’élimination du minerai de fer
  • Une station de pompage des eaux

Premier du genre en Tunisie, cette station nécessitera un investissement de  147 millions de dinars avec un cofinancement  franco-allemand à travers la KFW, Banque allemande de reconstruction (130 millions de dinars) et l’AFD Agence Francaise de développement ( 20 millions de dinars)

Le projet a été présenté au cours d’une journée d’information dernièrement  à Djerba par les responsables de la SONEDE.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here