Corruption et fraudes coûtent mille milliards de dollars par an

Chaque année, les pays en développement ( PVD ) perdent entre 38 et 64 milliards de dollars de recettes fiscales à cause du blanchiment, de la fraude et de la corruption, selon un rapport publié mercredi par l’association britannique ONE .

D’après l’analyse de ONE, au moins mille milliards de dollars (750 milliards d’euros) s’échappent chaque année des pays en développement par le biais d’actes de corruption, tels que des accords opaques liés à l’exploitation de ressources naturelles, l’utilisation de sociétés-écrans, le blanchiment d’argent et la fraude fiscale.

Contrairement à certaines idées reçues, cet argent ne provient pas de l’aide internationale qui a, quant à elle, un impact positif significatif sur les PVD. Des sommes colossales sont détournées au sein même des budgets et du système économique de pays en développement, les empêchant de financer leur propre lutte contre l’extrême pauvreté, les maladies et la famine. Il s’agit tout bonnement d’un scandale à mille milliards de dollars.

Là où la corruption prospère, elle freine les investissements privés, réduit la croissance économique, accroît le coût des transactions commerciales et risque d’engendrer une instabilité politique. Dans les PVD, la corruption tue. Lorsque des gouvernements sont privés de revenus qui auraient pu être investis dans les soins de santé, la sécurité alimentaire ou les infrastructures essentielles, des vies sont sacrifiées et ce sont les enfants qui en payent le plus lourd tribut.

ONE estime que pas moins de 3,6 millions de décès pourraient être évités chaque année dans les pays les plus pauvres du monde, si des mesures étaient prises pour mettre fin à l’opacité qui permet à la corruption et à la criminalité de prospérer. Les revenus ainsi récupérés pourraient être investis dans les systèmes de santé.

Bien que la corruption soit principalement le fait d’individus vivant dans des pays industrialisés comme dans des PVD, de mauvaises politiques peuvent faciliter la corruption.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here