Tourisme : De nouvelles ambitions pour Kerkennah

Le ministère du Tourisme a annoncé le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt concernant la station touristique de Kerkennah, un archipel composé de plusieurs îles et îlots et qui compte 14 000 habitants, 3000 bateaux dont 2400 felouques à voile et plus de 5000 pêcheurs.

Une réunion présidée par Mme Amel Karboul s’est tenue, hier mercredi 6 août, au siège du ministère du Tourisme, avec l’équipe de l’Agence foncière du tourisme (AFT) ainsi que les principaux représentants des banques et des bureaux d’études de la place. A l’ordre du jour, la présentation du cahier des charges du projet écologique insulaire « Sidi Founkhal » dont l’objet est de créer une dynamique économique régionale avec des composantes hôtelières, animations, résidentielle et zones vertes.

TUN04F-C01Sidi Founkhal  s’étend sur une superficie de 90 hectares. Le site est délimité au nord, à l’est, et à l’ouest par la mer Méditerrannée.  Au sud, il est limitrophe de la zone agricole et le site présente des paysages assez variés.

La grande avancée de « Ras Founkhal » vers la mer permet une vue panoramique sur une grande partie de la côte nord de l’île. Du milieu de la presqu’île jusqu’au nord, les palmeraies sauvages dominent le paysage tandis que le Sud est occupé par des vergers.

Selon un communiqué du ministère, la date limite pour le dépôt des offres est fixée au 3 septembre 2014. Il convient de mentionner que ce projet d’écotourisme se veut respectueux de la réglementation urbanistique et de la fragilité de l’écosystème, se limitera à des constructions R+1 et en parfaite harmonie avec le site. « Le projet de « Sidi Founkhal » se veut une des nouvelles vitrines du tourisme tunisien et un symbole de sa nouvelle dynamique », lit-on dans le même communiqué.  Au-delà du projet et de son importance pour la région, c’est la réorientation de l’action de l’AFT comme vecteur de développement qu’il convient de retenir.

Après 6 mois d’exercice, la ministre du Tourisme Amel Karboul a qualifié le lancement de ce projet de  » moment important  » et qualifie le projet de tournant, incarnant parfaitement l’esprit de la «Vision 3+1» puisqu’il porte sur le «branding», la diversification et la mise en valeur des régions. «C’est aussi et surtout la démarche participative avec la société civile et la région, la transparence ainsi que la gouvernance qui signe complètement le changement et la rupture avec les anciennes méthodes », précise la ministre du Tourisme.

Les banquiers et architectes participant à la réunion de travail ont exprimé leur vif intérêt quant à ce projet. Ils ont particulièrement mis l’accent sur les problèmes liés à l’accessibilité de la région, sur son approvisionnement en eau potable, et se sont interrogés sur la cohésion sociale qui l’entoure ainsi que sa faisabilité et rentabilité.

«Nous nous sommes engagés à présenter à tous les intervenants l’ensemble des propositions pour étudier le meilleur des choix possible », rassure Khaled Trabelsi, président-directeur général de l’AFT. Le projet repose sur le plan d’aménagement de la zone qui date de 2004.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here