LFC 2014 – Radhi Meddeb défend les droits de l’armée et de la police

«La loi de finances complémentaire 2014 a négligé les droits de l’armée et de la police nationale, en les privant des moyens nécessaires pour la lutte contre le terrorisme», a déclaré Radhi Meddeb, économiste et président-fondateur de l’association Action et Développement Solidaire, sur les ondes radiophoniques.

Et d’ajouter que la LFC contient plusieurs réformes  pour le futur, afin de mettre en valeur les efforts du gouvernement, qui semble optimiste contrairement aux rapports de la BCT.

«Les indicateurs et les mesures actuelles sont, pour autant, aptes à mettre la Tunisie sur le bon chemin», conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here