Tunisie : Le management social, réponse aux enjeux sociaux dans l’entreprise

l’investissement déclaré

Révolution oblige,  le management social est à l’ordre du jour. En effet, dans un contexte de crise économique où le chômage, l’emploi et les conditions de travail constituent des enjeux majeurs du développement de notre société, on assiste souvent à une radicalisation des discours et des décisions au sein des entreprises.

Le management social pourrait contribuer à désamorcer les risques de conflits, mais également d’intégrer les attentes des parties prenantes (salariés, clients, fournisseurs, syndicats…) dans une démarche systématique visant la compétitivité. Un système de management social, base d’un dialogue social durable, permet à l’entreprise de renforcer sa capacité à mobiliser les intelligences individuelles et collectives.

LOGO PCAM FINAL OKC’est pour tenter de répondre à cette problématique que le PCAM a placé son Rendez-vous du 25 juin 2014 avec les entreprises sur le thème : « Le Management social, une réponse aux enjeux économiques et sociaux de votre entreprise ».

Les entreprises participant à cet atelier ont pu partager avec les experts et les entreprises qui ont déjà mis en place un tel management, les expériences vécues. Elles ont pu connaître, à travers les différentes interventions, les préalables et les contraintes, les résultats obtenus en matière de stabilité et d’environnement propice pour la pérennité et la croissance de l’entreprise.

Introduisant les travaux de l’atelier, Amel Ben Farhat, responsable national du PCAM, a déclaré que depuis son lancement opérationnel, mi 2012, le PCAM a fait bénéficier 380 entreprises de 524 actions d’assistance technique, avec un budget dépassant les 7,2 millions d’Euro, visant à renforcer leur productivité, leur compétitivité et leur facilitation de l’accès aux marchés. Le nombre total d’actions programmées dans le cadre du PCAM s’élève à 740 actions touchant tous les types d’entreprises dans tous les secteurs d’activités et toutes les régions.

L’objectif est d’assister l’entreprise tunisienne pour l’adoption et la mise en place de nouveaux modes de management à même de lui permettre de mieux s’intégrer dans son environnement national, régional et international en améliorant aussi bien ses produits, ses process, son marketing que son mode de management.

L’atelier d’aujourd’hui a été consacré à la sensibilisation des entreprises au management social, aux codes de bonnes pratiques, à la norme ISO 26000, la SA 8000 et à la norme OHSAS.

Lors de son intervention, l’expert Zied Kadhi  déclare qu’avant la révolution, il état difficile de parler de management social  au sein de l’entreprise. Mais révolution oblige, les entreprises sont devenues plus ouvertes à cette problématique du management social d’autant qu’aussi bien les normes internationales, les ONG, l’OCDE et les chaînes de productions mondiales exigent de plus en plus cette gestion du social au sein de l’entreprise. Ceci est d’autant plus important que le management social contribue à améliorer les négociations collectives, permet de mieux gérer les mouvements sociaux et devient ainsi stratégique pour l’avenir de l’entreprise.

L’entreprise tunisienne, en particulier les entreprises intégrées dans des supply chain mondiales  devront être proactives et se conformer à ces exigences managériales pour se maintenir dans la chaîne de valeur. Illustrant cette tendance, l’expert a relevé que les grandes marques internationales se sont regroupées au sein d’ONG pour développer leur propre cde de conduite dans le management social et les entreprises tunisiennes devront y adhérer tôt ou tard avec obligation d’audits sociaux. En effet, le refus d’être audité peut se traduire pour l’entreprise d’être « black listée ».  Cette certification est possible pour la norme SA 8000.

Au niveau international, et jusqu’à 2013, le nombre d’entreprises certifiées AS 8000 s’élève à 3130 entreprise  et c’est l’Italie qui vient en tête du classement. Au niveau MENA, 01 entreprise est certifiée au Maroc, 04 entreprises en Egypte, 07 en Turquie et 08 en Tunisie.

Il est tout aussi important de relever que sous la pression de puissantes ONG de défense des consommateurs, le management social est devenu incontournable d’autant que l’OCDE recommande aux grands groupes mondiaux d’intégrer, avant la fin de l’année 2014, le management social dans leur gestion.

Le témoignage d’une entreprise tunisienne certifiée a été présenté par Adnene Hamza, manager de Mahdco puis Chiheb Baizig, expert du PCAM, a présenté le programme  et les mécanismes mis en place pour en faire bénéficier l’entreprise sachant que le PCAM finance à hauteur de 85 % le coût des experts et assure un suivi de bout en bout pour garantir la réussite des actions.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here