Rachat de FagorBrandt par Cevital: le tribunal donne son accord

Le tribunal français de Nanterre a validé le 15 avril dernier l’offre de rachat de FagorBrandt par le groupe algérien Cevital. Cette décision fait suite à la décision du tribunal espagnol de San Sébastian qui a autorisé, après l’avoir bloqué, le rachat des marques commerciales (Brandt, Sauter, De Dietrich, Vedette) restées la propriété du groupe espagnol Fagor.

Le tribunal espagnol avait en effet réclamé 10 millions d’euros en plus des 25 millions d’euros proposés par Cevital.

L’offre de Cevital concernant le groupe FagorBrandt permettra la reprise des sites d’Orléans et Vendôme, du siège et des services après-vente. Elle prévoit de sauvegarder 1200 postes sur les 1800 que compte le groupe en France.

Avec cette décision du tribunal de Nanterre, le groupe français en redressement judiciaire depuis le 7 novembre 2013 et qu’un prêt de l’Etat avait permis de soutenir jusqu’en mars évite la liquidation.

Le plan de reprise de Cevital pérennise aussi 300 emplois en Espagne et 350 en Pologne et apporterait 100 millions d’euros rien que pour la branche du groupe en France.

Fondé par le milliardaire Issad Rebrab, le groupe familial Cevital est la première entreprise privée d’Algérie qui intervient dans des secteurs aussi divers que l’automobile, la grande distribution, l’industrie et avec l’acquisition de FagorBrandt dans l’électroménager.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here