La Coface dégrade la note sur l’environnement des affaires en Tunisie

Le nouveau « Panorama Risque Pays » du printemps 2014, publié par le groupe d’assurance-crédit à l’exportation pour les entreprises françaises, COFACE,  fournit un aperçu de l’environnement des affaires de 160 pays et des risques d’impayés, dans le cadre de transactions commerciales à court terme, des entreprises. Il les note sur une échelle de sept niveaux,  A1, A2, A3, A4, B, C, D, dans l’ordre croissant du risque.

Dans sa publication 2014, la COFACE a dégradé la note sur l’environnement des affaires de la Tunisie (d’A4 à B) justifiant cette dégradation, notamment, par l’instabilité politique du pays.

Dans cette notation, la COFACE a pris en compte le rapport 2014 sur la Compétitivité internationale du Forum économique mondial qui  fait apparaître une très forte dégradation de la Tunisie et une détérioration qui s’explique par le développement du secteur informel, de la corruption et de la contrebande, ainsi que les conflits sociaux.

Les experts de la Coface prévoient une reprise difficile en Tunisie vu que les indicateurs de gouvernance de la Banque mondiale de 2013 se dégradent. Par ailleurs, Coface constate une hausse des incidents de paiement et un allongement des délais de recouvrement des créances.

La solvabilité bancaire, la qualité des actifs et la rentabilité, déjà médiocres avant 2011, se sont dégradées depuis. En plus, la stabilité macroéconomique risque d’être minée par les faiblesses du secteur bancaire , avertit l’étude Coface. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here