Tunisie : le ministère de la Culture pour la défense acharnée des droits d’auteur

2014 sera l’année des droits d’auteur et de la propriété intellectuelle, annonce Mourad Sakli, le nouveau ministre de la Culture,  lors de l’inauguration d’un séminaire organisé par l’OTPDA (Organisation tunisienne de la protection des droits d’auteur), tenu aujourd’hui 24 mars, à Tunis. Mourad Sakli a exposé la stratégie adoptée par le ministère de la Culture et qui s’articule autour de trois grands axes :

Le premier axe est celui de la prévention et  de la sensibilisation. D’après le ministre de la Culture, la nécessité de cette étape vient du fait que les lois relatives aux droits d’auteur et à la propriété intellectuelle ne peuvent pas être appliquées si le citoyen n’est même pas au courant de cet arsenal juridique et ne comprend pas son objectif. Pour cette raison, des spots publicitaires et des séminaires seront organisés pour assurer la sensibilisation des citoyens.

Le deuxième axe consiste dans un rappel de la loi sur la propriété intellectuelle et les droits d’auteur. Le ministre  de la Culture a déclaré que des courriers administratifs seront envoyés à tous les établissements qui ne respectent pas cette loi (hôtels, restaurants, radios, télévisions, entreprises…). Les correspondances seront même envoyées aux services dépendant du ministère de la Culture : «Des correspondances seront envoyées aux directions des festivals pour qu’elles appliquent la loi», a-t-il affirmé.

Enfin, une troisième procédure, un volet répressif, sera mise en place après la période estivale. Elle consiste au recours à la justice à travers l’OTPDA : «Le ministère de la Culture soutiendra ces affaires et d’ici la fin de l’année nous aurons réalisé un certain résultat», a conclu le ministre avec fermeté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here