La e-cigarette est aussi nocive que le tabac pour le coeur

La cigarette électronique est présentée depuis  peu comme l’alternative la plus sûre au tabac. Ce gadget permet en effet de « fumer » , sans avoir à remplir ses poumons de goudron qui comporte à lui seul plus de 4000 substances toxiques pour l’organisme et pas moins de 70 produits cancérigènes. Seulement,  la e-cigarette contient de la nicotine, une substance dont les effets sont loin d’être anodins à moyen ou long terme.

En effet, il est connu que le tabac expose au risque d’apparition d’affections cardio-vasculaires, essentiellement en rapport avec le développement de l’athérosclérose. Celle-ci, résultant de l’atteinte des différentes couches de la paroi vasculaire, est étroitement liée à l’exposition des vaisseaux sanguins à la nicotine. Cependant le processus par lequel agit la substance en question est restée jusque-là inconnu.

Des chercheurs de la Brown University ont démontré, par le biais d’une expérience à la fois sur des cellules musculaires lisses vasculaires de rats et d’humains, le mécanisme par lequel la nicotine agit sur ces cellules vasculaires et entraînent la formation de plaques d’athérome incriminés dans toutes sortes de pathologie cardio-vasculaires.

L’étude dont les détails ont été présentés à la réunion annuelle de l’American Society for Cell Biology, démontre qu’une exposition prolongée (durant une période de six heures) des cellules musculaires lisses des vaisseaux sanguins à une solution nicotinique favorise la formation de micro-structures d’adhérences appelées podosomes organisées en une structure particulière dite en rosette. De plus, l’exposition des cellules lisse vasculaires à la nicotine augmente le risque d’invasion de celles-ci. Ces deux facteurs, en synergie, entraînent un risque accru de dégradation de la paroi artérielle, et de ce fait au développement de l’athérosclérose. L’expérience montre également que si l’on soumet les cellules à des substances inhibant l’action de la nicotine, le mécanisme sus-décrit ne se produit plus, montrant le rôle clé de la nicotine dans ce processus.

Pourtant la consommation de la e- cigarette ne cesse d’augmenter,  comme le montrent les chiffres de l’Eurobaromètre tabac de l’année 2012. Ainsi, dans les 27 pays de l’Union Européenne, 1 % des 15 ans et plus utilisaient régulièrement l’e-cigarette et 6 % d’entre eux l’ont essayée. Aux Etats-Unis,  moins d’un Américain sur six en avait entendu parler en 2009. En 2010 le pourcentage augmentait d’environ du double passant de 16,6% a 32,2%. De même les personnes ayant essayé la e-cigarette étaient estimées à un taux de 0,6% en 2009, un an plus tard en 2010 le taux était de 2,4%.

Rappelons qu’en juillet 2013, l’OMS publiait un rapport mitigé indiquant que :  » Tant que les systèmes électroniques délivrant de la nicotine ne sont pas considérés comme sans danger, efficaces et de qualité par un organe compétent de régulation nationale, les consommateurs ne devraient pas utiliser ces produits, y compris les cigarettes électroniques. »  Le rapport met l’accent sur trois points suscitant des interrogations : certaines cartouches de recharge peuvent avoir des taux atteignant les 100 mg de nicotine, la présence de propylène glycol une substance irritante lorsque celle-ci est inhalée, enfin les données sur les produits chimiques utilisés dans  la cigarette électronique ne sont pas toujours clairement communiquées.

4 Commentaires

  1. Vous ne parlez que de l’effet de la nicotine. Les 4000 autres substances toxiques de la vraie cigarette n’ont elles donc aucun effet néfaste sur celui ci ? Car il serait bon de rappeler que c’est le monoxyde de carbone qui cause les infarctus, et que celui ci est absent de la e cigarette.

    • Je pense sincèrement qu’on n’a pas le recul nécessaire pou juger les effets de la e-cigarette.La nicotine chauffée est-elle inoffensive pour la santé? Etant moi même fumeur je me pose des questions.

  2. Effectivement, le vrai problème de la cigarette classique outre sa multitude de produits chimiques est le fait qu’il y a combustion de ces divers produits ainsi que du tabac a proprement dit. Cette combustion entraine du monoxyde de carbone. La cigarette electronique : http://www.ecig-arrete.fr/blog/informations-cigarette-electronique/21-06-2012-23591-comment-fonctionne-une-cigarette-electronique-et-quels-sont-ses-composants.html créé de la vapeur via une resistance qui chauffe un liquide. Les études montrent que sa nocivité et 1 000 fois moindre que la cigarette classique. un bon début !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here