Incitations fiscales : l’UTICA a des améliorations à proposer

utica

Pour Hichem Elloumi,  vice-président de l’UTICA, le projet de loi sur les incitations fiscales nécessite quelques améliorations, malgré les points positifs qu’il contient.

Hichem Elloumi nous a affirmé que l’UTICA propose l’élargissement des avantages fiscaux non pas uniquement aux entreprises nouvellement créées, comme le prévoit le projet de loi, mais également à celles désireuses de faire des extensions.

Hichem Elloumi considère que le projet de loi sur les incitations fiscales devrait cibler aussi les entreprises en difficulté qui ont besoin d’aide. « Il faut les aider, afin qu’elles se remettent à flot et puissent reprendre leurs activités convenablement », argumente-t-il.

Nous avons demandé que le projet de loi prenne en considération le réinvestissement des bénéfices au sein de l’entreprise, mais le législateur n’a retenu uniquement que le réinvestissement des bénéfices en exportation. « Le projet de loi dans sa version actuelle contient des points positifs, mais aussi des imperfections à régler par des propositions pratiques », conclut-il.

Il est à rappeler que la commission des Finances au sein de l’Assemblée des représentants du peuple a reçu une délégation de l’UTICA, composée de Hichem Elloumi, vice-président, Samir Majoul et Taoufik Aribi, membres du bureau exécutif, Nafaa Ennaifer, président de la commission des Affaires économiques et Maher Feki, directeur des Affaires économiques. Cette délégation a présenté sa vision sur le projet de loi en question.
  

Par

Publié le 04/01/2017 à 16:57

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin