Hédi Baccour: “Nous continuerons à importer du lait, même en 2023”

lait

Le président de la Chambre syndicale des grandes surfaces (UTICA), Hédi Baccour regrette la baisse de la production de lait en Tunisie, ce qui a engendré une pénurie. D’ailleurs, il prévoit la répétition de la même situation, l’année prochaine.

Ainsi, il affirme que préparer une production nationale suffisante en lait pour l’année prochaine ne sera pas possible; même si les parties prenantes entamaient les procédures dès aujourd’hui. En effet, il précise que l’industrie laitière nécessite l’importation d’un certain nombre de matières premières, une préparation spécifique et l’importation d’un certain nombre de produits pour mener à bien la procédure. «  Cette année et celle d’après nous allons importer du lait. On aurait pu éviter cela si on s’était organisé un peu mieux au cours des deux dernières années », lance-t-il. L’intervenant s’exprimait lors de son passage, sur les ondes d’Express FM.

En outre, le représentant des grandes surfaces souligne que la crise du lait remonte à plusieurs années. Pour lui, il ne s’agit donc pas de la conséquence de la gestion de cette année. Car « nous avons demandé aux agriculteurs et producteurs de travailler à perte pendant plusieurs années. Le résultat c’est que des personnes se sont désengagées du secteur et se sont dirigées vers d’autres secteurs plus rémunérateurs ». Il appelle, également, à éviter les prix qui favorisent le marché parallèle et l’exportation illégale.

Article précédentLe Royaume-Uni annule la réduction d’impôt pour les riches
Article suivantTunisie – FMI : les négociations avancent à pas sûrs
Avatar photo
De formation littéraire, Hamza Marzouk travaille à l’Économiste Maghrébin depuis 2011. Il suit de près les mouvements sociaux, sous toutes leurs formes depuis 2011.Les droits socioéconomiques sont son domaine de prédilection. De même, il s'intéresse au monde de la culture et de l'art plus particulièrement : entrepreneuriat culturel et le cinéma tunisien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here