L’Algérie met plus de 3 milliards de mètres cubes de gaz sur le marché

Le PDG du groupe algérien “Sonatrach“, Taoufik Hakkar, a confirmé que la société a offert plus de 3 milliards de m³ de gaz naturel sur le marché libre, principalement pour le marché italien.

“Grâce à la production supplémentaire entre avril et le 20 septembre, nous avons pu mettre 3,2 milliards de m³ (de gaz) sur le marché libre, dont environ 2,6 milliards de m³ sont destinés au marché italien”. C’est ce qu’a déclaré Hakkar à la télévision publique algérienne.

Il a expliqué : “Nos engagements envers l’Italie sont respectés à 100 %. D’ici la fin de l’année, nous atteindrons 4 milliards de m³ supplémentaires. En 2023, nous confirmons que nos capacités de production couvrent aussi très confortablement tous nos engagements.

Le premier responsable du géant algérien du pétrole et du gaz a aussi déclaré : “Il y a une ambiguïté. Même des erreurs délibérées de la part de certaines parties qui s’efforcent d’affaiblir l’Algérie à cet égard, mais le travail des projets est une réponse claire à toute tentative de semer la confusion dans l’opinion publique.”.

Mi-juillet, les groupes italiens “Sonatrach”, “Eni”, l’américain “Occidental” et le français “Total” ont signé un énorme contrat de 4 milliards de dollars; s’étendant sur 25 ans. L’accord prévoit le “partage” du pétrole et du gaz production dans un champ du sud-est algérien.

En effet, depuis le début de 2022, l’Algérie a fourni à l’Italie, notamment par le biais du gazoduc qui relie les deux pays via la Tunisie, 13,9 milliards de m³ de gaz, dépassant de 113 % les quantités précédemment convenues.

Pour rappel, l’Algérie est le premier exportateur de gaz en Afrique et fournit à l’Europe environ 11 % de ses besoins.

Article précédentGazoduc Nigeria-Maroc : accord finalisé
Article suivantNoureddine Taboubi: Nécessité de soutenir l’action syndicale dans le secteur privé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here