Le ministère de l’Industrie accorde 5 nouveaux permis de recherche de substances minérales

substances minérales

Le ministère de l’Industrie, des Mines et de l’Energie vient d’accorder 5 nouveaux permis de recherche de substances minérales. Et ce, en vertu d’arrêtés de la ministre de l’Industrie, des Mines et de l’Energie publiés dans le Journal officiel de la République tunisienne (Jort) n°076 du 05 juillet 2022.

Le premier permis de recherche de substances minérales du 6ème groupe dit permis ” Chrifa ” au gouvernorat de Kasserine a été accordé à la société « Univers de la Blancheur » pour une période initiale de trois années à compter du jour de la publication du présent arrêté au Journal officiel de la République tunisienne.

Le deuxième permis de recherche de substances minérales du 6ème groupe dit permis “El Hechria” au gouvernorat de Sidi Bouzid a été accordé à la société « Tunisie Sable » pour une période initiale de trois années.

La société « Compagnie des Mines du Nord » a obtenu le troisième permis de recherche de substances minérales du 3ème groupe dit permis ” Kef Lasfar ” au gouvernorat de Béja et c’est la Société « d’Exploitation Minière » qui a décroché le quatrième permis de recherche de substances minérales du 3ème groupe dit permis “Koudiat Hamra 2” au gouvernorat du Kef.

Un cinquième permis de recherche de substances minérales du 4ème groupe dit permis “El Ksar” au gouvernorat de Tataouine a été accordé à M. Khalil Attia.

Selon le Code minier tunisien, les substances minérales sont classées en 6 groupes.

Le 3ème groupe couvre les substances métalliques et semi-métalliques (telles que : le fer, le plomb, le zinc, le cuivre, le baryum, le fluor, le strontium, le mercure, le soufre, le manganèse, l’antimoine, l’aluminium, l’or, l’argent, l’étain, le bismuth, le cadmium, le chrome, le cobalt, le magnésium, le molybdène, le nickel, le tungstène, l’arsenic …) ; les substances radioactives (telles que : l’uranium, le thorium et autres éléments radioactifs) et les pierres précieuses (le diamant et autres).

Le 4ème groupe couvre les sels naturels solides ou dissous se présentant en gisements massifs ou en saumures naturelles tels que les chlorures (y compris le sel marin), les bromures, les iodures, les borates, les sulfates, les nitrates et les autres sels associés dans les mêmes gisements.

Le 6ème groupe comporte les roches à prédominance mono-minérale notamment à applications industrielles autres que celles utilisées en génie civil telles que le kaolin, les illites, les smectites, l’attapulgite, la calcite, la dolomite, la magnésite, la silice…

Il y a lieu de préciser que le 1er groupe couvre les combustibles solides tels que : le graphite, l’anthracite, la houille, le lignite et autres combustibles fossiles.

Le 2ème groupe concerne les combustibles liquides et gazeux tels que : le bitume, l’asphalte, le pétrole et autres hydrocarbures liquides ou gazeux, hélium et autres gaz rares et toutes les sources liquides ou gazeuses d’origines géothermiques à haute ou à moyenne enthalpie.

Le 5ème groupe couvre les phosphates.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here