Sécurité alimentaire: La BM et la Tunisie signent un accord de prêt de 130 millions USD

La Banque mondiale et la Tunisie ont signé, lundi, un accord de prêt de 130 millions de dollars (environ 400 millions de dinars). Et ce, destiné à atténuer les répercussions de la guerre en Ukraine sur la situation alimentaire.

Ce prêt à décaissement rapide sera accordé avec des conditions concessionnelles, soit 18 ans de remboursement dont cinq ans de grâce et un taux d’intérêt de 1,71%.

Selon le ministre de l’Economie et de la Planification, Samir Saied, ce financement permettra d’appuyer la capacité d’approvisionnement de la Tunisie en céréales. Notamment en blé tendre dont la consommation est destinée essentiellement aux catégories sociales vulnérables.

« Une partie importante de ce financement est destinée à l’acquisition de l’orge et des semences (60 millions de dollars). Et ce, pour garantir le bon démarrage de la campagne céréalière. Ainsi qu’assurer la préservation du bétail et maintenir le rythme normal de la production laitière locale », a-t-il ajouté.

Ce projet comporte également un appui technique. Il est destiné à la restructuration de la filière céréalière en matière d’organisation et de stockage. Ainsi que pour le renforcement de sa résilience face aux chocs.

Des activités de renforcement des capacités au profit de l’office des céréales. Notamment dans les domaines de l’approvisionnement, de la veille et de la digitalisation, ont été également prises en charge. Afin d’améliorer sa performance et ses moyens d’intervention.

Le projet vise à éviter des ruptures d’approvisionnement en pain

Conjointement aux financements parallèles d’autres bailleurs, le projet vise à éviter des ruptures d’approvisionnement en pain. Et ce, au cours du troisième trimestre 2022, en finançant des achats urgents de blé tendre équivalant à un mois et demi de consommation, selon la BM.

Le financement aidera également la Tunisie à se procurer quelque 75 mille tonnes d’orge fourragère. Afin de couvrir les besoins des petits producteurs laitiers pendant environ un mois. Ainsi que 40 mille tonnes de semences de blé de qualité. Et ce, pour assurer la prochaine campagne de semences, qui commencera au mois d’octobre.

De son côté, le représentant résident de la BM en Tunisie, Alexandre Arrobio, a précisé que ce financement vise à soutenir la Tunisie en cette conjoncture difficile que traverse le pays. Afin d’atténuer les répercussions de la guerre en Ukraine sur la situation alimentaire.

Il a rappelé que la BM a accordé à la Tunisie, en 2021 et 2022, des financements de 1 milliard de dollars. Et ce, au titre des aides urgentes et pour soutenir les efforts du pays dans la lutte contre les crises traversées.

A noter que la Tunisie est particulièrement vulnérable aux perturbations de l’approvisionnement. En effet, en 2021, le pays a réalisé 60 % de ses importations de blé tendre et 66 % de ses importations d’orge. Et ce, avec la Fédération de Russie et l’Ukraine, selon la BM.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here