Hatem Mliki: La légitimité du référendum oblige à avoir une participation de 50%+1 des votants

Hatem Mliki, analyste politique et ancien député, a dressé un état des lieux de la situation politique. Et ce, lors de son passage sur les ondes de Mosaïque FM, ce mercredi 29 juin.

Hatem Mliki revient sur le processus du référendum du 25 juillet. Il estime que le président de la République entraîne le pays vers l’instabilité et le chaos : “Je reste convaincu que Kaïs Saïed est irrespectueux envers les Tunisiens. Pour la simple raison qu’il n’a aucune connaissance des dangers qu’encourt la Tunisie. Ce qui nécessite dans l’urgence plus de stabilité”.

En outre, il met l’accent sur l’importance d’avoir un taux de participation au référendum à 50%+1. “Si 5 millions de Tunisiens votaient en faveur du référendum, le président de la République Kaïs Saïed obtiendrait une légitimité, mais si c’est le cas contraire, à titre d’exemple, 100 mille Tunisiens, il n’a aucune légitimité de faire passer son projet”, conclut-il.

Avant d’aller plus loin, il faut rappeler que dans toutes les démocraties du monde, il faut au moins un seuil pour un référendum. Si le seuil n’est pas atteint, cela prouve l’échec de la personne. Or, dans le cas de la Tunisie, même si nous sommes dans une démocratie “naissante”, n’est-il pas opportun d’appliquer le même process des autres démocraties?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here