UE : embargo partiel sur le pétrole russe

Les dirigeants de l’Union européenne parviennent à un compromis. Et ce, pour imposer un embargo pétrolier partiel à la Russie. En effet, l’accord intervient lors d’un sommet visant à aider l’Ukraine. Avec un ensemble de sanctions longtemps retardé que bloquait la Hongrie.

L’embargo édulcoré ne couvre que le pétrole russe acheminé par voie maritime. Permettant donc une exemption temporaire pour les importations livrées par pipeline. Le président du Conseil de l’UE, Charles Michel, a déclaré que l’accord d’hier couvre plus des deux tiers des importations de pétrole en provenance de Russie.

Le nouveau paquet de sanctions comprendra également un gel des avoirs et une interdiction de voyager pour les particuliers. Tandis que la plus grande banque russe, Sberbank, sera exclue de SWIFT. A savoir, le principal système mondial de transferts financiers dont l’UE a précédemment interdit plusieurs petites banques russes. Trois grands radiodiffuseurs publics russes seront empêchés de distribuer leur contenu dans l’UE.

“Nous voulons arrêter la machine de guerre russe”, a déclaré M. Michel, louant ce qu’il a qualifié de “réalisation remarquable”.

“Plus que jamais, il est important de montrer que nous sommes capables d’être forts, que nous sommes capables d’être fermes, que nous sommes capables d’être durs”, a-t-il ajouté.

Charles Michel précise que les nouvelles sanctions seront légalement approuvées d’ici mercredi. Elles nécessitent le soutien des 27 pays membres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here