Abid Briki : Kaïs Saïed n’a pas la volonté d’exclure les partis politiques

Abid Briki

Le secrétaire général du mouvement “Tunisie en avant”, Abid Briki déclare, aujourd’hui 24 avril 2022, qu’il soutient la tenue du référendum le 25 juillet. En soulignant son refus de reporter sa date.

Dans une déclaration radiophonique, Abid Briki a précisé que le référendum est nécessaire. Il doit se tenir le 25 juillet, car « la Tunisie ne peut plus supporter d’attendre et n’a pas beaucoup de temps ».

Par ailleurs, le secrétaire général du parti indique que de « nombreux risques menacent le pays et la Tunisie est actuellement dans la période la plus dangereuse ». En soulignant que le dialogue est le dernier espoir pour sauver la Tunisie.

« Le pays ne tolère pas les tensions. Il a besoin d’un dialogue politique avec la participation des partis et de la sécurité sociale », a-t-il expliqué. Tout en ajoutant que le pays nécessite des réformes socio-économiques.

D’un autre côté, Abid Briki affirme que, lors de sa rencontre avec le président Kaïs Saïed, ce dernier l’assurait qu’il ne pouvait pas exclure les partis politiques de la scène politique.

Il a ajouté que le dialogue doit se faire selon certaines conditions. En appelant le président de la République à présenter certaines renonciations. « La renonciation qui vise à trouver une solution est un symbole de force », conclut M. Briki.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here